Catégorie : ARCHIVES

Live – Palestinienne

Petit cadeau pour cette nouvelle année : une petite vidéo.

(Re) découvrez « Palestinienne », live filmé au Léz’arts Café à Valence, par Hello Productions.

Concert ANA DESS – PALESTINIENNE from HELLO PRODUCTIONS

Bonne année 2013

Quand on passe le cap d’une nouvelle année, on ne peut s’empêcher de faire le bilan de la précédente, et c’est ce que j’ai fait !

Une belle année remplie de projets et de rencontres : la première partie de San Severino, une nouvelle dans la troupe avec sa magie du violoncelle, une belle aventure à Paris en novembre, un projet d’illustration en cours, pleins de nouveaux morceaux en créations, des ateliers avec des enfants mais aussi des personnes âgées…
Le partage est ce qui me nourrit, la musique est faite pour être écoutée mais surtout partagée !

Alors une nouvelle année démarre, et je ne sais pas ce qui m’attend mais je sais que ça sera nouveau, surprenant et quoi qu’il arrive j’avancerais !Je vous remercie d’être là et de faire vivre ma musique, sans vous le sens de mes paroles ne seraient pas le même !
Je souhaite que 2013 vous porte dans vos projets et les fasse briller.

Bonne année à tous,
et pour la commencer voici quelques extraits vidéos des mes concerts à Paris !

 

 


Princesse Ana – Extrait à la Reine Blanche (Paris) par anadess


Sa réalité – Extrait à la Reine Blanche (Paris) par anadess


La Qipao Rouge – Extrait à la Reine Blanche… par anadess
 

 

Le paradis et l’enfer…

Me voici de retour de la porte des enfers, un voyage inoubliable dans ce pays symbole de la fin ou du commencement du monde : l’Islande !

10 jours incroyables où la nature est reine. Coulée de lave, geysers, volcans, montagnes, lacs, glaciers, icebergs… Un retour sur soi et sur monde, un temps d’harmonie avec le monde qui nous entoure, se dire que nous êtres humains ne sommes que des grains de poussières face à l’univers !

Je reviens inspirée, avec pleins d’images et de sensations dans la tête !

 

Nos pères – l’histoire de nos racines

Tout a commencé alors que je lisais une BD bouleversante de Shaun Tan :
« Là où vont nos pères »

C’est l’histoire d’un homme qui part de son pays pour chercher un endroit
où faire vivre sa famille. Une histoire qui a fait écho en moi.
J’ai voulu à mon tour rendre hommage à mes arrières-grands-parents
et à tous ces gens qui ont dû quitter leur terre pour survivre.

Shaun Tan raconte cette histoire sans aucun texte, seulement des images.
J’ai voulu faire l’exercice inverse et faire vivre des images par les mots.
C’est le premier texte que j’ai écris pour cet album « Réflexions »,
la première chanson que j’ai composée. Les mots sont venus simplement,
elle était prête dans ma tête, je n’ai eu qu’à coucher les mots sur le papier.

Je vous invite à découvrir ce titre en le téléchargeant gratuitement
sur mon site : http://www.anadess.com/#musique

Bonne écoute, et n’hésitez pas à laisser vos commentaires et impressions !

Nos pères – Nouveau single offert !!!

Je  m’associe à la Caravane Citoyenne organisée par SOS Racisme et monte sur scène le 25 avril 2012 à 20h00 (place BAHADOURIAN – Lyon 3) pour m’engager auprès de la lutte contre le racisme et les discriminations.

A cette occasion, téléchargez gratuitement le titre « Nos Pères » sur www.anadess.com >> section musique.
Il vous suffit de rentrer votre mail et vous recevrez la chanson !!! Merci à tous et bonne écoute 🙂

Marilyn – l’image de soi et le regard des autres

Depuis toute petite cette femme fascinante fait partie de ma vie. Je ne me rappelle plus quel est mon premier souvenir lié à Marilyn, mais je me souviens très bien d’elle chantant dans « Certains l’aiment chaud », film que j’ai revu par la suite.

J’ai lu des dizaines de livres sur sa vie, regardé chacun de ses films et aujourd’hui encore dans mon salon trône une photo d’elle, peu connue, en robe blanche sous un arbre. J’ai récemment lu ses poèmes et écrits, il y a tant de détresse et de besoin de reconnaissance dans ses mots.

Elle incarne pour moi la femme victime de son image, créatrice de sa propre prison dorée. Sa vie lui a échappée, elle ne lui appartenait plus, elle appartenait à tous, aux autres, à tous ceux qui l’ont aimé.

Femme fragile affrontant la vie, sa beauté dépasse la simple beauté physique. Après toutes ces années elle reste une icône indétrônable.

C’est cette notion de contrôle de son image que j’ai voulu traiter dans ma chanson. Son reflet a pris le pas sur ce qu’elle était au fond d’elle, et l’a dépassé. Elle ne pouvait plus diriger sa vie comme elle le voulait.

C’est avec ces mots que je rends hommage à cette femme-enfant, diva, star, étoile d’un siècle :
Devant sa glace,
Diva regarde son reflet qui se moque d’elle.
Diva se lasse.
Divine comédie pour un mythe si mortel.
Bye Bye Baby !

Chacun de mes articles sera accompagnés d’une ou plusieurs photos réalisées par des photographes que j’aime. Pour Marilyn, cette photo est réalisée par Sandrine Fernandes – avec un clin d’œil aux produits LUSH, une marque de cosmétique que je soutiens. Je vous invite à la découvrir ICI

Nouvelle année – La naissance de « Réflexions »

Voilà plus d’un mois que je ne suis pas venue écrire ici, et nous voici déjà au début de l’année 2012. Je vous souhaite simplement une nouvelle année remplie de bonheur et je vous remercie encore sincèrement pour tous vos messages de soutien.
J’espère que depuis le 14 novembre vous avez pu écouter mon deuxième album « Réflexions ». Vous avez peut-être déjà vos chansons préférées, peut-être que vous vous posez des questions sur certains titres… Au fil des semaines à venir j’ai envie de partager avec vous mes inspirations et la genèse de cet album, vous raconter la naissance de chaque titre, et aussi vous laisser la place de commenter, poser des questions, ou simplement réagir.

Avant toute chose, je vais vous raconter la naissance de « Réflexions » !

Cela faisait très longtemps que j’avais envie de faire un album d’influence asiatique, mais je ne savais pas encore ce qui allait réellement m’inspirer. Je notais des idées sur mes cahiers : des films des artistes, des phrases, des mots clés… A côté de ça j’avais toujours en tête mon thème des masques, de la dualité. L’idée que l’Homme n’est pas UN mais plusieurs, qu’il s’adapte, porte des masques qui lui permettent de refléter ce qu’il désire et cacher son moi profond.

Puis un jour je suis tombée sur un livre parlant du théâtre japonais de Nô. Et là j’ai eu le déclic ! Voici la petite explication :

Il existe 138 masques dans ce théâtre, qui reflètent différents états d’âme. Lorsqu’un acteur joue sans masque, il doit garder une expression neutre, exactement comme si il en portait un. L’expression du masque est conçue de manière à pouvoir varier en fonction de l’angle d’exposition. L’acteur doit constamment contrôler l’inclinaison de sa tête pour que le masque reflète à la lumière l’humeur désirée de son personnage. Pour chacun des masques, plusieurs expressions !

Il ne m’a pas fallu longtemps pour accoucher d’une idée, un peu de l’inspiration des contes de Blanche-Neige et d’Alice aux pays des merveilles, et hop le concept est né : j’allais écrire un album-concept en miroir qui s’appellerait Réflexions !

Chaque titre a son reflet. Le 1er est le reflet du 13ème, le 2ème du 12ème, etc. Seul le titre central (le 7ème) n’a pas de reflet, il donne la clé : «Miroir, mon beau miroir».
Chaque titre a son sens propre et s’entend de manière isolé mais prend une autre dimension avec son reflet. C’était mon challenge : développer deux points de vue d’une même histoire, deux manières d’appréhender un thème …

C’est avec cette idée que j’ai commencé à écrire et composer mes histoires ! Et c’est avec cette idée que je vous laisse redécouvrir l’album.

La suite au prochain épisode … L’histoire de « Marilyn » (titre 13)

Sortie de mon nouvel album « Réflexions » – 14 novembre 2011

Comme vous le savez sûrement -et si ce n’est pas le cas, petite piqûre de rappel-mon album « Réflexions » sortira le 14 Novembre dans les bacs ! Depuis un an ce projet est en cours de réalisation avec toute mon équipe, et dans une semaine, le résultat final sera enfin disponible pour vous, et c’est avec beaucoup d’enthousiasme (et aussi un peu de trac, j’avoue!), que j’attends  le jour J ! Dans ce nouvel opus, vous découvrirez de nouveaux sujets abordés, mais aussi de nouvelles explorations musicales !

A l’occasion de la sortie de cet album, et parce qu’une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, je vous rappelle, (ou informe, mieux vaut tard que jamais!) , que plusieurs spectacles sont prévus bientôt dans la région .
Le premier aura lieu le 18 NOVEMBRE au Webster Live – Valence (26), à 20h30 (entrée 5 Euros) .

Les deux autres se jouerons le 23 NOVEMBRE :
-Le Comoedia – Lyon (69), à 18h30 . A l’occasion de ce concert, diffusion EN AVANT-PREMIERE du clip « Miroir, mon beau miroir » !
-J’ai été sélectionnée pour le tremplin découverte, et c’est à cette occasion que je me produirai au Ninkasi Cafe (Gerland) – Lyon (69), à 21h .

Entrée libre pour les deux concerts, aucune excuse, on vous attend !
Pour plus d’informations : http://www.anadess.com/#evenements

Je vous remercie de votre soutien au quotidien, qui me donne l’envie encore et toujours de chanter ! Merci à vous, de vous déplacer à mes concerts, de suivre mes interviews, de m’écrire des mots d’encouragements… MILLE MERCIS !

Polisse – un film à découvrir

Avez-vous déjà eu la sensation d’être trituré de l’intérieur ? Comme si quelqu’un s’amusait à déranger vos idées, en les mélangeant, en les retournant …

Il y a de ces films qui vous marquent, et dont vous vous souviendrez pendant très longtemps, peut-être toute votre vie. Le film Polisse de Maïwenn Le Besco en fait parti.

J’ai choisi d’aller voir ce film dans le but de me faire réfléchir et je sais déjà que je ne sortirais pas indemne du cinéma, mais je n’aurai pas pu me préparer entièrement à ce chamboulement.

 

En rentrant ce soir-là dans la salle, j’avais préparé les mouchoirs, je m’étais dit que j’aurais certainement du mal à dormir après, que certaines images me choqueraient. Mais rien de tout ça !
J’ai ri, j’ai eu à peine les yeux humides et rien à l’image ne m’a paru choquant. Mais, plus les heures passaient, plus je me sentais mal… J’ai laissé le film s’insinuer et s’installer en moi, et petit à petit c’est tout mon être qui s’est retrouvé bouleversé.

L’histoire ? Le quotidien de la brigade des mineurs, à Paris.

Durant tout le film, j’ai eu le sentiment de partager un peu de la vie de ces policiers. Devant l’horreur et la dureté de certaines situations, j’ai ri pour parer l’absurdité. Devant l’impatience et le doute, j’ai été émue et désemparée. Devant l’injustice, j’ai eu envie de crier, de frapper ma voisine (évidemment je ne l’ai pas fait). Et à ce moment naissent la compassion et l’empathie pour ces policiers et ces victimes.

Finalement, après 2 heures j’ai juste eu envie de fuir et j’avais mal devant cette réalité si noire. Et j’ai réalisé en même temps que ces hommes et ces femmes flics devaient vivre ça chaque jour. Et chaque jour, en plus, ils doivent aussi gérer leur propre souffrance, leur vie, leurs peines, leurs problèmes … Je les admire et je compatis en même temps.

Maïwenn a réussi à transmettre l’empathie qu’elle a ressentie durant son stage au sein de cette brigade. Elle a réussi à filmer chaque scène comme un film-documentaire , en suivant chaque personnage dans toute sa dimension humaine.

Je vous invite à découvrir Polisse dès sa sortie en salle le 19 octobre ! Je serais heureuse de partager avec vous vos ressentis et avis.

 

La rentrée sur le web

Quelle belle journée !

Je vous invite à découvrir mon nouveau site, tout beau tout neuf : www.anadess.com

Bonne visite à tous ! et n’hésitez pas à me laissez vos impressions

La rentrée

Je me souviens quand la rentrée était synonyme de cauchemars, de stress, de passage dans une classe supérieur … Où LA question existentielle était : Est-ce que je vais être dans la même classe que mes copines ?

Puis on grandit et cette notion s’efface.

Pourtant aujourd’hui je me surprends à parler de rentrée, comme le début d’une nouvelle année, le passage vers un autre monde. Telle Alice je m’apprête à passer de l’autre côté du miroir, à révéler qui je suis et à trouver ma place.

Les sentiments se mélangent, je suis pressée et effrayée, excitée et apeurée, mais forte de ce chemin qui s’ouvre à moi.

Cela fait plus d’un an et demi que je prépare cet album que je creuse au fond de moi pour sortir des textes, des idées, que je lis et regarde des films pour alimenter mon univers… De la naissance de simples idées à la sortie de cet album prévue pour le 14 novembre, se dessine un long chemin de Réflexions qu’il me presse de vous faire découvrir.

Un peu de moi, un peu de ma vie … J’espère que vous serez surpris !

Parce que la rentrée est aussi synonyme de fin de l’été : quelques photos.

Avant de partir

Après ces 4 semaines de juillet bien remplies : concert en demeure, travaux sur ma future pochette, mon futur site web… Me voilà fin prête à prendre une pause bien méritée. Avant de partir, je voudrais remercier tous les gens qui m’ont accueillis dans leur demeure à Chatillon-sur-Chalaronne, Nice, Saint Vallier de Thiey et Dolomieu ! MERCI !!!

Je vous souhaite un bel été, et je vous retrouve dès fin août pour des nouvelles aventures : BD, photos des concerts en demeure, et pleins de surprises !

Je vous laisse avec une interview réalisée le 21 juin par Six Neuf Flow. MERCI !!

http://www.69flow.fr/2011/07/28/ana-dess/

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=LwnaNXeb9UA]

Tournée en demeure – première étape

Ce samedi 2 juillet a débuté la tournée en demeure. Nous voilà embarqués avec nos instruments, nos objets, nos costumes de scène pour l’Ain, direction Chatillon-sur-Chalaronne.
C’est une toute nouvelle expérience : jouer chez des particuliers dans une demeure qui a son histoire.

Nous sommes accueillis par des sourires, un grand soleil, du café et une boule de poil qui a l’air enchantée de nous voir. On se sent comme à la maison, l’espace est prêt à faire vivre notre musique : un magnifique jardin entourant une pergola en pierre. L’installation peut commencer.

Petit à petit notre parcelle de terre se remplit et devient une scène semblable à un vieux grenier dans lequel on pourrait découvrir des trésors.

Il est 19h, et la magie peut commencer. Une trentaine de personnes sont là, prêtes à se laisser embarquer dans mon univers. La pression monte, c’est la première fois que je vais chanter toutes mes nouvelles chansons. C’est une chance inespérée d’avoir un public à l’écoute, attentif et venu spécialement pour moi.

Une heure de spectacle plus tard vient le temps du partage.
C’est une occasion unique dans ces conditions là de pouvoir prendre le temps de parler. C’est le moment où mes batteries se regonflent grâce à tous vos encouragements et compliments, mais aussi l’instant où j’écoute attentivement vos suggestions et remarques.

Lorsque j’écris mes textes, je les écris d’abord parce que ce sont des sujets qui me touchent, parce que j’en ai besoin …
Quand mon stylo parcourt ces feuilles de papiers, je n’imagine pas encore l’instant où tous ces textes et mélodies seront partagés et entendus de tous.

Les premiers concerts, alors que personne ne connaît encore mes chansons, sont les plus importants. C’est comme si je mettais à nu une partie de moi et vous offrais le plus profond de mes pensées.
Et ce samedi là, j’ai reçu beaucoup de tous ceux qui étaient présents. J’ai reçu un peu plus de force pour continuer à dévoiler cette partie de moi, et à poursuivre mon chemin.

Je suis rentrée comblée et heureuse. Merci à tous !
La tournée ne fait que commencer, la prochaine étape nous emmènera à Nice.

Home sweet Homme

J’éteins mon poste de télévision, et je me sens déchirée, je viens de regarder le film « Home » de Yann Arthus Bertrand.

Je ne peux qu’être fascinée par l’Homme. En regardant son parcours et tout ce qu’il a accompli (de bien ou de mauvais),
je me dis que l’humanité est grande et pleine d’imagination et de créativité. Mais elle oublie qu’elle n’est que poussière. La fin du monde n’est pas encore là, mais la fin de l’Homme se prépare.

La terre, elle existe depuis des milliards d’années et continuera
à évoluer et à créer la vie. Elle nous offre la vie, mais nous ne voulons pas voir que la notre s’arrêtera brutalement si nous détruisons tout ce qui fait notre essence, notre équilibre.

C’est cette terre qui nous permet d’exister.

J’aime sentir ma fragilité, et ma mortalité quand je suis seule, face à elle. Je m’assieds face aux montagnes, et je sais que je ne suis qu’un maillon de cette immense chaîne qui fait notre monde, et c’est là notre force.

En regardant ce film j’avais peur de ne voir que ce que l’Homme détruit. Mais non, l’espoir est là et la révolution des consciences ne fait que commencer. Il est temps d’ouvrir les yeux. C’est l’avenir de notre humanité qui est en jeu, le reste n’est que futilité, nous devons être capable de voir au-delà de notre vie.

Alors j’essaie avec humilité chaque jour de vivre autrement.

« Au bord de cette falaise
Je ferme les yeux, je sens le vent m’emporter
Sans peur, je m’apaise
J’écoute le silence d’une telle rareté
Je rature mes regrets
Je découvre le vert du décor
Les cœurs gravés sur l’écorce
Je laisse la vie m’éblouir
Sentir le soleil pleurer puis rire
J’entame un retour à la terre à mes racines
Ainsi comprendre l’Histoire de chaque branche et l’origine … »

Ma révolution – Hommage à Keny Arkana

Parfois, je peux trouver sa voix et ses textes un peu trop agressifs… mais je ne peux pas rester insensible à sa plume et à ses propos. J’écoute « l’odyssée d’une incomprise », et là, tout mon corps frisonne, chacun de ses mots résonnent en moi, la flamme s’anime… C’est fait, je pleure…

Des mots pour exprimer ce que je ressens chaque jour dans ma vie : « Rap musique (…) outil de ma propre évolution, je suis morte pour renaître, car on ne peut construire sans évolution ».
Des mots pour exprimer ce que je ressens chaque jour dans mes tripes : « coup d’éclat venu clamer à vous autres, croyez qu’on a plein de belles choses à construire,  et que personne ne viendra nous sauver, tous sonnés, dehors seule la foi reste l’or, êtes-vous d’accord que ce monde ne reflète pas le rêve de l’Homme ? »

Keny Arkana semble être bien plus qu’une artiste engagée jusqu’au bout des ongles. Si elle me lit, j’espère que ces mots lui sembleront appropriés. Pour moi c’est avant tout une militante (loin des partis politiques), une femme de terrain, une baroudeuse, une résistante qui a choisi de comprendre le monde en allant à sa rencontre, le rap comme moyen d’expression.   Je vous invite vraiment à écouter son nouvel album « L’esquisse 2 » et si vous avez du mal avec le style, laissez vous porter par le dernier titre guitare-voix « l’odyssée d’une incomprise ».

MERCI Keny Arkana de te battre pour ceux qui n’ont pas la force de se trouver, et de trouver leur voie.

Ce week end, on apprenait l’autorisation de construction du barrage de Belo Monte, après des années de lutte des Kayapos… La forêt amazonienne va être anéantie, le territoire des autochtones englouti…
Notre monde ne peut changer que par une révolution des esprits… « Le combat continue »

Je vous laisse sur ses paroles :
« A l’heure où la crise est humaine
des coeurs en manque d’affection, d’amour et de tendresse
le reste n’est que dérivé ou substitut du problème
on est fait pour aimer,
allez, allez le dire aux autres … »

Mon héritage – ma demeure

Vendredi nous avons décroché l’exposition « Elle, demeure » au cinéma Le Navire à Valence. Sa vie prend fin en ce lieu, mais ce n’est que le début du voyage. Je suis heureuse de voir l’âme de cette chanson grandir, jour après jour.

Quand j’ai écrit ce texte, je l’ai d’abord écrit pour elle : cette Dame étonnante. Sans imaginer comment elle pourrait être reçue par vos oreilles. « Elle, demeure » aborde un sujet qui me tient à coeur, celui de l’héritage, de la mémoire.

Dans un monde où la loi du profit règne, la seule idée que cette maison puisse disparaître, m’attriste.

Nous n’habitons pas simplement des murs, mais ce sont nos vies qui habitent une maison et créent la mémoire des lieux. J’aime ces lieux, empreints d’histoires où j’imagine les hommes et les femmes ayants vécu ici, les moments marquants… Parfois je me surprends à écouter le silence, à sentir les odeurs du passé, à toucher les murs comme si je pouvais simplement ressentir toute l’Histoire du lieu.

Alors merci à tous, à votre tour de faire VIVRE mes mots, de les partager, de les fredonner, de les écouter … Merci !

Radio Méga – La fine Ekipe

Dimanche dernier j’étais l’invitée de l’émission « La fine Ekipe ». Rendez-vous devant Radio Méga à Valence. La dernière fois que je suis venue ici, j’étais étudiante aux Beaux-arts et nous animions une émission sans queue ni tête… mais avec beaucoup de plaisir et de bonne humeur. Que de souvenirs !

Amine et Pascal, les deux animateurs, m’accueillent. Une émission où règnent simplicité et convivialité. Une heure de partage entre sérieux et humour, qui m’a permis de slammer en direct, de faire découvrir « Elle, demeure » et mon univers.

MERCI à vous !!!! et Merci à David qui a très bien géré tous les problèmes techniques !

Vous pouvez écouter l’émission ICI :
Emission du dimanche 8 mai – Ana Dess avec la Fine Ekipe

et voir la petite vidéo traditionnelle de fin d’émission :

[dailymotion id=xim17s]

Ana Dess s’invite dans votre demeure

Depuis la sortie du clip-single « Elle, demeure » je me suis dit qu’il fallait vous donner l’opportunité de découvrir mon univers, en vous donnant la possibilité de m’inviter dans votre demeure, de faire vivre votre maison le temps d’une soirée.
Un temps unique de partage, une soirée originale et l’occasion de créer des liens. Voilà pourquoi dès aujourd’hui je tiens à vous présenter le lancement de la tournée « Elle, demeure » :

ANA DESS S’INVITE DANS VOTRE DEMEURE !

Vous avez un espace de 10m2 minimum ?
Vous n’avez pas le temps de vous déplacer en concert ?
Vous avez des amis, de la famille ou des collègues ?
Vous aimez recevoir du monde à la maison ?
Vous êtes en bons termes avec vos voisins ?
Vous avez envie de soutenir Ana Dess ?

Si vous avez coché plus d’une réponse,
vous êtes en passe de devenir le prochain hôte du « concert en demeure » d’Ana Dess !
Vous vous occupez de l’accueil, elle s’occupe de la musique !

Les personnes présentes au concert
auront la possibilité de s’inscrire à la pré-vente de mon nouvel album,
et recevront le cd une semaine avant sa sortie accompagné d’une surprise !
Pour plus de renseignements sur les démarches à suivre :
contactez Elodie BERTHELIER – elodie@adelieprod.com – 06 26 01 70 83

Les petits papiers – Découpage

Aujourd’hui j’ai découvert un artiste qui pourrait faire concurrence aux petites mains d’Hélène 🙂 (voir post sur le découpage du clip « Elle, demeure ») Et oui !

Mikito Ozeki : le roi du découpage. Artiste japonais, qui ne jure que par le scalpel. Minutieux, patient, et plein d’imagination, après plusieurs milliers de coups de scalpel il vous transforme une simple feuille de papier noire en une dentelle vivante formant des personnages extraordinaires !

   

Alors une seule question me taraude : comment fait-il pour ne avoir les doigts en charpie ? Quel est son secret ?

Je vous laisse admirer le travail :

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=4En8FysUoFk]

L’olivier des sages – une belle rencontre

Il est 19h30, je me dépêche, je suis en retard. J’entre au Kfé-Social, l’odeur de la paella me prépare à passer une délicieuse soirée, il y a du monde attablé, petits et grands partagent ce repas. Ca parle fort, ça rigole, j’entre et Zorah (la responsable et créatrice du Kfé-social) m’accueille et me fait prendre place. Je me mêle au monde, j’écoute, je partage ce moment unique.

Je suis au Kfé-social « L’olivier des sages » dans le 3ème arrondissement de Lyon, une association gérée par deux jeunes femmes Zorah et Nouria. Ici nos aînés viennent prendre le café, jouer aux dames, accéder à la culture ensemble (sorties au musée, cinéma, théâtre …) suivent un cours de français ou d’informatique, mais aussi partager leurs problèmes et chercher de l’aide. Ils viennent tous d’horizons différents et sont tous déracinés.

Tout a commencé alors que j’écrivais une chanson pour mon nouvel album. Une chanson inspirée par une BD bouleversante de Shaun Tan.
C’est l’histoire d’un homme qui part de son pays pour chercher un endroit où faire revivre sa famille. Une histoire qui a fait écho en moi.
J’ai voulu à mon tour rendre hommage à mes arrières-grands-parents et à tous ces gens qui ont dû quitter leur terre pour survivre. Mais il me manquait quelque chose, mon simple texte ne suffisait pas, il fallait que j’aille à la rencontre de ces personnes.

La rencontre avec ce lieu, cette équipe a été parfaite, je n’aurais pas pu rêver mieux. Ils sont là ces aînés, prêts à témoigner et à me raconter leur histoire. Ce n’est que le début de cette aventure.
MERCI à Zorah et Nouria.

« Parler, raconter leurs histoires, comment ils sont arrivés, la guerre, ce qu’ils ont dû laisser pour continuer de rêver »
extrait des paroles de ma chanson 

Elle, demeure – le making of

Pour vous simplifier le parcours de la création du clip, venez découvrir ce petit making-of où Hélène et moi nous vous expliquons tout. Ce clip-single n’aura plus de secret pour vous !

ET SURTOUT n’oubliez pas de télécharger GRATUITEMENT le titre « Elle, demeure » : ICI
Vous avez juste à rentrer votre mail et hop vous le recevrez directement dans votre boite !!!

[vimeo http://vimeo.com/22198378]

Vernissage de l’exposition « Elle, demeure »

La diffusion internet du clip a démarré fort !!! A seulement trois jours, déjà plus de 13 000 vues ont été comptabilisées, Hélène et moi sommes comblées.

Hier soir a eu lieu le vernissage de l’exposition autour du clip : j’ai chanté 4 titres, nous avons visionné le clip, mangé et bu ensemble. Partage et simplicité étaient au rendez-vous.
L’exposition est au cinéma le Navire à Valence jusqu’à fin mai, alors n’hésitez pas à venir voir les créations d’Hélène. Vous comprendrez pourquoi ses mains ont tant souffert, et vous réaliserez l’ampleur du travail et surtout son infinie patience. Je suis admirative.

Pour vous, voici quelques photos de la soirée et de l’exposition !
Merci encore à vous tous

Un merci tout particulier à Tom pour nous avoir nourri avec soin.

Mille Mercis

Merci à toutes celles et ceux qui ont partagé le clip sur leur blog, à leurs contacts …
Grâce à vous, le clip a été vu plus de 4 000 fois.
Vous pouvez continuer à le partager, Merci pour votre soutien et n’hésitez pas à laisser un petit message au passage. Je serais ravie !

C’est grâce à tous vos messages que je continue d’avancer.

Sortie du clip-single : Elle, demeure »

Et voilà ! Enfin, en ce lundi 11 avril découvrez le clip-single « Elle, demeure »

[dailymotion id=xhtf5n]

Et téléchargez gratuitement le titre ICI

Pochette réalisé par mes petites mains.

Bonne découverte et n’hésitez pas laisser vos commentaires … !

« Elle, demeure » – sortie le 11 avril

Dès lundi vous pourrez voir le single-clip « Elle, demeure » et télécharger gratuitement le titre sur mon site : www.anadess.com

En attendant lundi vous pouvez déjà regarder la petite bande-annonce !!!
à très vite …

[dailymotion id=xhz0yc]

« Elle, demeure » – L’exposition

J’ai le plaisir de vous présenter : « Elle, demeure » – L’exposition

 

Et voilà une petite photo de moi devant l’écran, avant la projection au Festival d’Un Jour !!!

Ana Dess et son loup

Elle, demeure – Réalisation suite

Après avoir découpé les 1 600 feuilles, Hélène les a photographiées une par une. Elle a ensuite travaillé sur le montage, les lumières, les couleurs ….
Elle a donné vie au papier !

La sortie du clip est le 11 AVRIL, vous pourrez le retrouver sur mon site !
Mercredi 13 avril, débutera l’exposition « Elle, demeure » – La réalisation. En voyant le clip on n’imagine pas tout le travail fait en amont, vous pourrez donc découvrir le procédé et les montagnes de papiers à l’occasion de cette exposition dont le vernissage aura lieu le mercredi 13 avril au Cinéma Le navire, à Valence. Je serais là pour vous accueillir dès 18h, avec un petit concert !

En attendant, voici quelques images, pour vous donner un avant-goût !

MERCI encore Hélène.

Le Clip « Elle, demeure » – la réalisation

Hélène voulait utiliser le papier découpé, plus précisément l’accumulation de papier pour former la maison. Comme on tourne les pages d’un livre, le temps passe, et le papier s’accumule. Hélène a choisi une technique peu commune qui s’appelle le « stratastencil ». Il s’agit d’animer des feuilles découpées et disposées dans la profondeur, où chaque feuille est photographiée …

Vous pouvez voir l’installation sur la photo en dessous.

1 600 feuilles ont été découpées pour réaliser ce clip.
Première étape : imprimer les 1600 feuilles
Deuxième étape : les découper une à une à la main

Voici une petite vidéo pour mettre à l’honneur ces petites mains qui ont si durement travaillées.

[dailymotion id=xhgfd4]

à suivre …

« Elle, demeure » – Avant première

Hier soir, j’ai joué en avant-première le single « Elle, demeure » et en même temps le clip était diffusé sur grand écran au théâtre Bel Image à Valence, pour « la nuit la plus animée » du Festival d’Un jour.

Quel plaisir de jouer devant une salle remplie de plus de 600 personnes qui découvre avant tout le monde, l’univers de mon premier single.
Merci à Hélène pour la beauté de ce clip ! Jusqu’à sa sortie officielle le 11 avril je vous ferais découvrir les étapes de la réalisation.

à suivre …

« Elle, demeure » – la genèse

« Elle, demeure » raconte les histoires d’une demeure qui a traversé les siècles.

Cette maison existe, elle est en Normandie, non loin du village de mon enfance. Dans cette maison habite une vieille dame, qui autour d’un verre m’a conté ses histoires.

Elle et son mari ont créé un Festival de jazz « le jam potatoes » qui existe depuis 1969. De grands noms ont joué sur le piano du salon. C’est avec émotion que j’ai chanté un petit air au piano dans cette demeure qui m’a laissé un souvenir inoubliable.

Certaines vielles maisons peuvent paraître hantées et l’atmosphère y est pesante, mais celle-ci est vivante et vibrante.

Je crois que nous ne naissons pas vierge d’histoire, nous portons chacun un héritage inconscient bien plus présent que l’on ne pourrait l’imaginer. Cette maison révèle un héritage à la fois si riche et si serein que j’ai voulu lui rendre hommage.

Elle, Demeure – La mise en place

Après cette première rencontre, j’ai envoyé les titres de mon nouvel album à Hélène pour lui laisser le temps de choisir celui qui lui parlerait le plus. Finalement nous sommes tombées d’accord pour mettre en images le titre « Elle, demeure ».

Pour ce nouvel album, j’avais envie que le projet traverse les médias, que ce ne soit pas seulement un album avec treize titres, mais plus que ça : tout un univers qui évolue dans différentes sphères artistiques (BD, illustration, animation, peinture …). Ce clip avec Hélène c’est exactement ça : laisser la place à quelqu’un d’autre, à d’autres inspirations, pour retranscrire ce que je raconte dans mes chansons. J’ai laissé libre champ à Hélène, aucune contrainte artistique, je voulais que tout émane d’elle.

Le pari est réussi, et dépasse mes attentes. Elle a su me faire re-découvrir mon texte, et lui donner vie !

à suivre …

Animation – Clip « Elle, demeure » – La rencontre avec Hélène

Le 25 mars sera projeté à la soirée d’ouverture du Festival d’Un jour, en avant-première, le clip du premier single « Elle, demeure » de mon nouvel album. (sortie prévue pour l’automne)

J’ai choisi pour ce clip de travailler avec Hélène > http://www.oeilbleu.com/blog/

C’est par le plus grand des hasards que j’ai découvert qu’il y avait quelqu’un d’autre que moi qui se passionnait pour les loups et surtout les femmes loups !!

J’avoue que ça m’a impressionné. Imaginez la première conversation peu commune qu’on a pu avoir :

Ana : tes femmes loups sont magnifiques ! Tu connais le parc Alpha ? il y a des loups en liberté, c’est impressionnant.
Hélène : Non, je n’y suis jamais allée, ça doit être fantastique ….
Ana : j’ai des photos, je t’en enverrai
ETC ….

En sortant de cette première rencontre je me suis dit : « j’adore ce qu’elle fait et en plus elle aime les mêmes choses que moi ! Il faut ABSOLUMENT que je travaille avec elle »

Et voilà, tout s’est enchaîné et elle a accepté de travailler sur ce projet de clip d’animation

à suivre !

Coup de coeur musical – Youn Sun Nah

Il n’y a pas de mots pour décrire cette artiste, je l’ai trouvé simplement sublime.

Simple, souriante, avec presque rien elle nous emmène loin, très loin dans son univers. Elle a une voix qui me fait frissonner, et le plus impressionnant pour moi c’est de voir cette femme d’origine coréenne chanter des titres mythiques comme « my favorite things » avec tant de justesse dans l’émotion.

Je suis touchée.

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=nKZQxZjGhYQ]

J’ai encore un mot à vous dire …

On m’a offert récemment un livre absolument génial : « j’ai encore un mot à vous dire … » de Jean-Loup Chiflet

Dans la littérature j’aime beaucoup les livres qui expérimentent la langue française, ou qui la mettent à            l’épreuve. Ce livre en fait parti. L’auteur joue avec le langage et le détourne, jeu de mots, d’écriture !!!

Une belle découverte. Le mot devient un « être vivant » comme Victor Hugo le pensait, et c’est sa vie que l’on       parcours avec humour.