Catégorie : 2012

Le paradis et l’enfer…

Me voici de retour de la porte des enfers, un voyage inoubliable dans ce pays symbole de la fin ou du commencement du monde : l’Islande !

10 jours incroyables où la nature est reine. Coulée de lave, geysers, volcans, montagnes, lacs, glaciers, icebergs… Un retour sur soi et sur monde, un temps d’harmonie avec le monde qui nous entoure, se dire que nous êtres humains ne sommes que des grains de poussières face à l’univers !

Je reviens inspirée, avec pleins d’images et de sensations dans la tête !

 

Nos pères – l’histoire de nos racines

Tout a commencé alors que je lisais une BD bouleversante de Shaun Tan :
« Là où vont nos pères »

C’est l’histoire d’un homme qui part de son pays pour chercher un endroit
où faire vivre sa famille. Une histoire qui a fait écho en moi.
J’ai voulu à mon tour rendre hommage à mes arrières-grands-parents
et à tous ces gens qui ont dû quitter leur terre pour survivre.

Shaun Tan raconte cette histoire sans aucun texte, seulement des images.
J’ai voulu faire l’exercice inverse et faire vivre des images par les mots.
C’est le premier texte que j’ai écris pour cet album « Réflexions »,
la première chanson que j’ai composée. Les mots sont venus simplement,
elle était prête dans ma tête, je n’ai eu qu’à coucher les mots sur le papier.

Je vous invite à découvrir ce titre en le téléchargeant gratuitement
sur mon site : http://www.anadess.com/#musique

Bonne écoute, et n’hésitez pas à laisser vos commentaires et impressions !

Nos pères – Nouveau single offert !!!

Je  m’associe à la Caravane Citoyenne organisée par SOS Racisme et monte sur scène le 25 avril 2012 à 20h00 (place BAHADOURIAN – Lyon 3) pour m’engager auprès de la lutte contre le racisme et les discriminations.

A cette occasion, téléchargez gratuitement le titre « Nos Pères » sur www.anadess.com >> section musique.
Il vous suffit de rentrer votre mail et vous recevrez la chanson !!! Merci à tous et bonne écoute 🙂

Marilyn – l’image de soi et le regard des autres

Depuis toute petite cette femme fascinante fait partie de ma vie. Je ne me rappelle plus quel est mon premier souvenir lié à Marilyn, mais je me souviens très bien d’elle chantant dans « Certains l’aiment chaud », film que j’ai revu par la suite.

J’ai lu des dizaines de livres sur sa vie, regardé chacun de ses films et aujourd’hui encore dans mon salon trône une photo d’elle, peu connue, en robe blanche sous un arbre. J’ai récemment lu ses poèmes et écrits, il y a tant de détresse et de besoin de reconnaissance dans ses mots.

Elle incarne pour moi la femme victime de son image, créatrice de sa propre prison dorée. Sa vie lui a échappée, elle ne lui appartenait plus, elle appartenait à tous, aux autres, à tous ceux qui l’ont aimé.

Femme fragile affrontant la vie, sa beauté dépasse la simple beauté physique. Après toutes ces années elle reste une icône indétrônable.

C’est cette notion de contrôle de son image que j’ai voulu traiter dans ma chanson. Son reflet a pris le pas sur ce qu’elle était au fond d’elle, et l’a dépassé. Elle ne pouvait plus diriger sa vie comme elle le voulait.

C’est avec ces mots que je rends hommage à cette femme-enfant, diva, star, étoile d’un siècle :
Devant sa glace,
Diva regarde son reflet qui se moque d’elle.
Diva se lasse.
Divine comédie pour un mythe si mortel.
Bye Bye Baby !

Chacun de mes articles sera accompagnés d’une ou plusieurs photos réalisées par des photographes que j’aime. Pour Marilyn, cette photo est réalisée par Sandrine Fernandes – avec un clin d’œil aux produits LUSH, une marque de cosmétique que je soutiens. Je vous invite à la découvrir ICI

Nouvelle année – La naissance de « Réflexions »

Voilà plus d’un mois que je ne suis pas venue écrire ici, et nous voici déjà au début de l’année 2012. Je vous souhaite simplement une nouvelle année remplie de bonheur et je vous remercie encore sincèrement pour tous vos messages de soutien.
J’espère que depuis le 14 novembre vous avez pu écouter mon deuxième album « Réflexions ». Vous avez peut-être déjà vos chansons préférées, peut-être que vous vous posez des questions sur certains titres… Au fil des semaines à venir j’ai envie de partager avec vous mes inspirations et la genèse de cet album, vous raconter la naissance de chaque titre, et aussi vous laisser la place de commenter, poser des questions, ou simplement réagir.

Avant toute chose, je vais vous raconter la naissance de « Réflexions » !

Cela faisait très longtemps que j’avais envie de faire un album d’influence asiatique, mais je ne savais pas encore ce qui allait réellement m’inspirer. Je notais des idées sur mes cahiers : des films des artistes, des phrases, des mots clés… A côté de ça j’avais toujours en tête mon thème des masques, de la dualité. L’idée que l’Homme n’est pas UN mais plusieurs, qu’il s’adapte, porte des masques qui lui permettent de refléter ce qu’il désire et cacher son moi profond.

Puis un jour je suis tombée sur un livre parlant du théâtre japonais de Nô. Et là j’ai eu le déclic ! Voici la petite explication :

Il existe 138 masques dans ce théâtre, qui reflètent différents états d’âme. Lorsqu’un acteur joue sans masque, il doit garder une expression neutre, exactement comme si il en portait un. L’expression du masque est conçue de manière à pouvoir varier en fonction de l’angle d’exposition. L’acteur doit constamment contrôler l’inclinaison de sa tête pour que le masque reflète à la lumière l’humeur désirée de son personnage. Pour chacun des masques, plusieurs expressions !

Il ne m’a pas fallu longtemps pour accoucher d’une idée, un peu de l’inspiration des contes de Blanche-Neige et d’Alice aux pays des merveilles, et hop le concept est né : j’allais écrire un album-concept en miroir qui s’appellerait Réflexions !

Chaque titre a son reflet. Le 1er est le reflet du 13ème, le 2ème du 12ème, etc. Seul le titre central (le 7ème) n’a pas de reflet, il donne la clé : «Miroir, mon beau miroir».
Chaque titre a son sens propre et s’entend de manière isolé mais prend une autre dimension avec son reflet. C’était mon challenge : développer deux points de vue d’une même histoire, deux manières d’appréhender un thème …

C’est avec cette idée que j’ai commencé à écrire et composer mes histoires ! Et c’est avec cette idée que je vous laisse redécouvrir l’album.

La suite au prochain épisode … L’histoire de « Marilyn » (titre 13)