Catégorie : Illustrations

Inktober 8

Courbé – crooked

Tous les dessins d’Inktober en vente sur Etsy

02.08.2017 : J’ai reçu un message

Ce matin je me suis levé un peu en colère, il s’agit du jour où nous vivons à crédit.
Vu qu’il faudrait plus d’une terre pour s’épanouir comme nous l’entendons. Je me suis posé une question de légitimité, par exemple : nous utilisons des litres d’eaux potables pour évacuer nos excréments, allez expliquer ça à ceux qui crèvent de soif. Même combat sur les tonnes d’eau balancées sur le maïs qui servira à nourrir les bestioles que nous bouffons abondamment. Parlez-en à ceux qui crèvent de faim.

Il faut continuer d’utiliser des milliards de devises, des millions de tonnes de ressources pour observer, identifier ce que nous ne connaissons pas. « Il existe encore plus petit et plus grand que nous le pensions ! »
Super, parlons-en à ceux qui voient l’eau montée sous leurs fenêtres.

Vous l’aurez compris, j’étais colère ! Mais après je me suis bien détendu en tombant sur un article qui parlait de la « sixième extinction des animaux »… Sérieux ! Il s’agissait d’un média moins nuls que d’autres pourtant… Depuis quand on se dissocie à ce point du reste du monde ? Le terme est « la sixième extinction » point barre./ Une extinction d’espèce c’est déjà pas cool, mais une extinction des espèces, ça craint carrément.

Pour la faire courte, les cinq précédentes ont un scénario plus ou moins similaires à une vache près (ou un tricératops près…) les espèces fragiles crèvent, les espèces plus ou moins vaillantes crèvent (parce qu’elles ont plus rien à becter) les espèces dominantes crèvent (puisque dominantes, donc terriblement dépendantes des autres). Ne reste que les chanceux ou les plus aptes à se démerder.

Nous vivons la sixième les copains ! Allez vite voir des ours blanc et autres bestioles mignonnes, car dans moins de cent piges, on pourra marcher et nager où l’on veut sans prendre le risque de tomber sur des animaux… Merde on va bouffer quoi ?

C’est à ce moment que j’ai reçu un message,
« Non, je ne suis pas votre mère, pour preuve : je ne vous ai pas reconnu à votre naissance, je ne vous ai pas invité, vous ne faites pas parti de mon plan puisque je n’en ai pas.

Vous êtes là, vous évoluez selon votre définition du terme, vous analysez les situations de votre point de vu. Vous créez chaque jour des nouvelles notions, concepts, découvertes. Oui vous êtes les dominants, c’est le cas pour l’instant, comme c’était le cas pour d’autres espèces dans le passé.

Il y a ceux qui croient en ce qui ne se voit pas, ceux qui ne jurent uniquement par ce qui se constate. Au milieu il y a ceux qui ne comprennent pas.

Une des notions que vous avez inventée est déroutante, car elle traduit un beau et riche sentiment, mais elle est aux antipodes de ce que vous êtes. Le respect.

Que représente le respect ? L’humain respecte l’humain. Il respecte son environnement, mais s’il respecte la vie, un dilemme survient. Respecter la vie de l’environnement n’est pas ou peu cohérent avec la vie humaine. Vous vous nourrissez de la vie pour vous développer. Vous connaissez les stocks de ressources, pourtant vous les exploitez plus qu’ils ne se régénèrent. Vous avez conscience de la dégradation de votre environnement.

Vous respectez plus votre développement que votre environnement. Pire, une intime conviction vous habite depuis quelques temps (sur l’échelle de votre temps), le monde que vous laisserez à votre descendance sera plus hostile que celui que vous avez connu.

Il y a ceux qui regardent et qui sont effrayés, ceux qui détournent le regard ou se cachent les yeux. Au milieu il y a ceux qui ne comprennent pas.

Je ne suis pas triste, je ne suis pas révoltée, je ne pense pas car je ne suis pas.

Je suis matière autours du soleil, je suis suffisamment d’élément pour abriter ce que vous appelez la vie. En moi, sur moi, l’espace et le temps n’ont aucune importance. Le temps pour lequel seul l’humain voue un intérêt, m’est inconnu, je n’ai donc ni jeunesse, ni vieillesse.

Devriez-vous porter de l’importance à ce qui n’est pas conscient ? Faut-il savoir ce qui est conscient et ce qui ne l’est pas. Mais il n’y a que vous qui donnez les définitions, notamment celle de la conscience. 

Aujourd’hui est un grand jour pour vous les humains, vous devenez croyants et prouvez physiquement votre foi. Vous croyez malgré tout en une chose inconsciente. Vous croyez en moi, votre terre, votre habitacle, votre environnement. 

Cette foi inattendue est sur le point de me faire exister, je dois choisir : Devenir maîtresse de mon destin ou faire confiance à ceux qui pensent être mes enfants ? »

Vidéo tutoriel – illustration à l’aquarelle

Dans cette vidéo je vous invite à découvrir étape par étape la mise en couleur de cette illustration : aquarelle, encre de chine, crayons de couleurs.

Je commente mes choix et vous explique ma démarche de création.
En fin de vidéo vous pouvez écouter le slam écrit pour cette illustration : Dans les ténèbres

Bon visionnage à vous,

Dans les ténèbres

Dans les ténèbres, seule je suis partie te chercher
Marche après marche, blessée, même écorchée
J’ai regardé la mort en face jusqu’à ce qu’elle te laisse en paix
Au milieu des cendres j’ai regardé mes restes ramper

Tu sèmes le chaos, je nous aime même KO
Il fait nuit même le jour, le vent sèche mes joues
Aux tréfonds de ton âme regarde tu te meurs de l’intérieur
Tes démons installent de toute part le règne de la terreur

Je mets en pièce tes paroles, tes gestes
Ta colère, tous ces mots si injustes
Transpercent ma raison et dans mon corps s’incrustent
Les mots fusent et dans un éclat s’écrasent

Quel mal te possède alors que ta vie sombre en enfer
Dans ce corps vidé c’est tout tes sens qu’on enferme
Tel Orphée j’ai traversé le styx en suivant ses méandres
J’ai chassé ces fantômes jusqu’à atteindre le néant.

J’ai arraché mon cœur pour allumer la mèche
Brûler mes promesses pour faire sauter la brèche
Dans cette bataille j’ai tué mes rêves pour sauver les tiens
La clé est dans ton cœur, c’est toi qui la détiens

Meurtri, piégés ensemble dans le vide,
J’ai crié, ravivé la flamme
Unis par la noirceur de nos vies
Je serais à jamais ta femme

Ana Dess

La tête dans le cosmos, enfant des étoiles.

Accrochés sur cette petite planète, au milieu de l’espace infini.
Espèce fascinante, enfants des étoiles au coeur d’une symphonie.

Balade entre feu et glace, maintenant disponible

Mon nouveau livre est maintenant disponible. Merci à tous ceux qui ont pré-commandés.

Pour l’occasion j’ai réalisé pour vous une vidéo d’une dédicace faite sur mon nouveau livre :

« Balade entre feu et glace » disponible dès maintenant
(Un tirage à 150 exemplaires numérotés)

Disponible sur ma boutique Etsy.
La création d’un compte sur cette plateforme de vente pour créateurs est obligatoire pour un suivi complet de votre commande, et un paiement sécurisé. Si vous souhaitez passer en direct, vous pouvez simplement envoyer un mail à contact@anadess.com (paiement par paypal ou par chèque.)

Se sentir vivre, libre

En ce moment je travaille sur un livre d’illustration jeunesse avec M. Rudy.
Auteur
de ce projet à venir, je souhaite partager avec vous un temps de poésie à 4 mains.
(Texte : M.Rudy / Illustrations : Ana Dess)

+++++++++++++++++++++++++++

Je regarde l’herbe pousser. Une sorte de coléoptère me fait bien planer, il se pose grossièrement à mes pieds, à peine atterri, il grimpe sur la plus haute brindille qui se trouve à proximité.

Il y a un peu de bise, pas de quoi me décoiffer mais suffisamment pour faire balancer l’insecte cramponné dans tous les sens.

Les oiseaux piaffent, le calme est puissant et pourtant…

Ce petit insecte se prépare à reprendre son envol quelque peu chaotique. Je ne pense pas qu’il maitrise la trajectoire, il se repose, recommence l’opération. Encore et encore, balancé et secoué par le vent, haute brindille, envol…

En observant de plus près, je trouve que les fourmis sont agitées aussi, des petites et des grosses foncent dans tous les sens. Chargées ou pas, elles ne s’arrêtent jamais.

Mon chat me surprend et entre dans mon champ de vision, il piétine au milieu du joli tableau qui se dessinait ici-bas. Il miaule, se frotte à ma jambe me demandant quelques caresses avant de repartir.

Est-ce que les fourmis ont vu ce gros machin poilu ? Pas dit.

Moi, je suis planté là. Je contemple et médite à ma façon. Les insectes aux alentours ne me remarquent pas. Sans doute suis-je une sorte d’arbre pour eux.

Le soleil brille face à moi, trois bouleaux et un tilleul sont dans mon dos. Dans mon esprit et à ce moment précis, il y a : la magie du cosmos devant et le résultat de celle-ci derrière.

Je suis donc celui qui interprète, ou plutôt celui qui est  fait de poussière stellaire et celui qui vibre, animé grâce aux conséquences.

Je suis l’Homme qui nomme, qui analyse, qui veut tout comprendre. Je suis l’animal qui s’est dressé sur ses pattes arrière, pour se tourner vers le ciel. J’ai décidé depuis peu (sur l’échelle de l’évolution) de me situer entre mon habitat et les astres. Je comprends de plus en plus la relation entre l’infiniment grand et petit. Je veux aujourd’hui voir l’invisible. Connaître les ficelles de ce tour.

Je suis l’être qui légifère, qui philosophe, qui instruit. J’éduque mais parfois (ou souvent), je conditionne, je formate. J’invente des notions, je crée la force et la faiblesse, je crée le pouvoir.

Dans cette ambivalence, je suis parfois triste car j’ai aussi créé la notion de peur. Pas la peur qui pourrait être naturelle, comme celle d’être chassé face à son prédateur (soit dit en passant correspond à l’instinct de survie). Mais la peur incompréhensible : la peur d’être jugé, la peur d’être perçu comme différent, la peur de décevoir. Alors j’ai créé des moules, des sociétés, des organisations. Avec des règles, des suggestions ou des obligations. J’ai morcelé, comprimé ou amputé la plus belle des notions que nous avons perçue des astres. La Liberté.

La liberté du coléoptère qui grimpe, qui se fait balloter, qui s’envole. La liberté de la fourmi qui opère pour une raison commune, sa survie. La liberté du soleil, détaché à des années-lumière de ses frères et sœurs mais raccordé à eux du début à la fin. Pour recommencer par un début et une fin, à l’infini. Je suis enraciné dans cette terre, elle a tout fait pour moi, puisque je suis là. Je suis connecté à l’univers, père de ma terre, il a tout fait pour moi, puisque je suis là.

Retournons à la contemplation, ne regardons plus nos créations mais admirons ce qui nous crée chaque jour.

Détournons nos regards des notions créées de toute pièce, cherchons en nous ce qui nous conduira à la liberté. Dressons nous contre ces hommes ou ces femmes qui cherchent le pouvoir pour nous imposer leur peur.

Ne pleurons pas mais, respectons les millions ou milliards de vie ôtées à cause de peureux au pouvoir.

Il paraitrait que transporter notre amour serait plus difficile qu’exprimer la colère.
Qui a décidé de cela ? Vous ?

Envol sur scarabée

Réalisée à l’aquarelle, dans la même palette de couleur que la dernière.

C’est le printemps !

Hier je voulais tester mes nouvelles couleurs d’aquarelles avec un petit dessin de printemps. Ce sont mes favorites du moment !

Dame d’Hiver

Je vous présente la première de ma série des saisons :
Ma Dame d’hiver

Ci-dessous quelques photos des étapes de réalisations.

 

   

De l’amour

De l’amour,
de l’amour,
de l’amour
pour tous et toutes !

Nuit étoilée

Ana Dess et sa loutre admire le cosmos 
10x15cm à l’aquarelle et encre de chine

Let it snow !

Bonne semaine à vous tous et toutes ! 
Le premier dessin de cette nouvelle année 2017.

Bonne année 2017

Que l’amour et la lumière illuminent nos vies. Belle année 2017 !
Ana Dess et Monsieur Rudy

 

Le nid douillet

Et voici le dernier dessin du voyage en Finlande, le chalet où j’ai dessiné tranquillement mes émotions et mes sentiments. Dessin que j’ai offert au gentil couple qui m’a accueilli, une très grand merci à eux de leur bienveillance.

dsc_0091-web

dsc_0020-web

Ma compagne

Chaque jour j’observais les oiseaux aller et venir, picorer les graines dans la petite maison. Une vraie danse : mésange, bouvreuil, verdier… Un vrai plaisir.
mesange-web
dsc_0087-web

Lumière

Dans l’obscurité de la nuit nait un petit serpent, qui grandit, s’étend et ondule de lumière pour finalement disparaitre à nouveau.
La magie d’une aurore boréale.
lumiere-web
dsc_0050-web

La danse

Dans la forêt se cache toutes sortes de trésors. La neige recouvre la nature de silence, mais parfois le temps d’un instant la magie se révèle à nous.

Ana Dess porte un costume traditionnel Sami, peuple nomade lapon, vivant avec leur troupeau de rennes.

ladanse-web

img_4402-web

Seule

Se retrouver seule face au monde, et comprendre sa place. Ressentir les forces de la terre et savoir que l’on fait parti d’un grand TOUT, une maison commune.

seulweb

dsc_0061-web

Un rêve éveillé

Parce que les merveilles du monde sont visibles à chaque instant : forêt, animaux, étoiles…
La poésie est partout quand on sait regarder. reve-eveille-web

dsc_0058-web

Une rencontre magique

Me voici de retour de ce magnifique voyage, la tête remplie de poésie, de nature et de sérénité. Cette semaine je partagerai avec vous chaque jour un dessin réalisé en Finlande, ainsi qu’une photo.

Aujourd’hui « une rencontre magique« , ou mon amour pour les rennes.

rencontre-magique-web dsc_0035

Voyage en Finlande

Je vous dis à très bientôt.
Je m’envole pour la Finlande 

img_4369-web

Marie-Amélie le Fur

Un dessin réalisé pour rendre hommage à Marie Amélie Le Fur, à l’occasion de l’inauguration du terrain multi-sport de Montseveroux !

Merci à Thomas pour avoir dessiné le décor.

Pour celles et ceux qui se surpassent et font rêver.
Pour l’espoir qui donne naissance aux héros.

tirages-ma-web

rudy

De retour de l’été

Me voici de retour pour des nouvelles aventures en dessin et en musique.
J’espère que vous avez passé un bel été ! 

Je partage avec vous quelques dessins inspirés par mon voyage en Crète.

CreteWEB

Crete-Olivier-WEB

Crete 1WEB

Un bel été à tous

De l’obscurité viendra la lumière.

Une pensée très spéciale à Julie, et à tous mes ami(e)s de Nice.
Je vous souhaite un bel été à tous dans la lumière. Je vous retrouve dès fin août pour la suite des aventures.

Hommage-NiceWEB

Et si on cultivait l’amour ?

Et si on cultivait l’amour ?

Hommage aux victimes de la folie humaine

Orlando-WEB

Renaissance #4

Quatrième de la série d’illustrations « Renaissance »Renaissance4

« L’existence humaine se résume à une course contre la noirceur du monde, les traîtrises, la cruauté, la lâcheté, une course qui parait si souvent tellement désespérée mais que nous livrons tout de même tant que l’espoir subsiste. »
Jon Kalman Stefansson

Renaissance #3

Troisième de la série d’illustrations « Renaissance »Renaissance3

« Lorsque la voûte céleste est pure,
sa contemplation donne à l’esprit ‘ampleur de notre monde réel.
Savoir que l’humain contemple le même cosmos depuis son avènement
nous donne la mesure de notre précarité et de notre grandeur. »
Pierre Rabhi

Renaissance #2

Deuxième de la série d’illustrations « Renaissance »
Renaissance2

« Seule, j’ai assisté à ma renaissance
Phoenix, je renais de mes cendres. »
Ana Dess

Renaissance #1

Première de la série d’illustrations « Renaissance »Renaissance1

« Comment ai-je pu croire que tu m’appartenais
Toi cette terre, ma reine, m’as-tu pardonné ? »
Ana Dess

Nuit Debout

Nuit-WEB

Hunger Games

Ana Dess version Hunger Game

Hunger-Dess

La reine des neiges vue par Ana Dess

ReineDesNeiges-Dess-WEB

Hommage aux grands peintres

Ana Dess à la manière de…
DALIDali

KLIMT
Klimt

DEGAS
Degas

VAN GOGH
VanGogh

Le mal de mère

Mere-WEB

Acrylique sur toile – 90 x 70cm

L’humanité vient des étoiles

Etoiles-WEB
Acrylique sur toile, 120 x 60cm

Gaïa pleure

Gaia-WEBToile 60x90cm – Peinture acrylique

Vernissage de mon exposition, profitons de ce moment pour se voir.

PROMO-WEB

 

J’ai le plaisir de vous inviter au vernissage de mon exposition
le vendredi 29 janvier à 18h30
à l’Espace George Sand de St Quentin Fallavier.

Nous pourrons partager sur mes nouvelles créations autour du verre de l’amitié
et profiter de ce moment pour se voir en ce début d’année 2016.

L’exposition sera visible jusqu’au 12 février.

Espace Georges Sand, rue des marronniers 38070 Saint Quentin Fallavier
Renseignements au 04 74 94 88 00 ou espace.culturel@st-quentin-fallavier.fr

Site web : http://www.st-quentin-fallavier.fr/evenement/20/174-evenements.htm

Ana Dess l’Aventurière #3

Au coeur des volcans
 
La troisième : A5, encre de chine, posca, crayons de couleur
aventuriere3-WEB

Ana Dess l’Aventurière #2

La deuxième : A5, encre de chine, acrylique, posca, crayons de couleur

aventuriere2-web

 

Ana Dess l’Aventurière #1

Pour ceux qui ont lu ma dernière BD, savez-vous que les dernières pages annoncent la suite ?!

La petite Ana Dess se transforme en aventurière aux cheveux roses. Cette semaine je vais vous présenter une nouvelle série d’illustration.

Voici la première : un portrait en A5, encre de chine, acrylique, posca, crayons de couleur

aventuriere1-web

Les contes re-visités #4 La petite fille aux allumettes

Allumettes-Dess-WEB

Commandez-la sur ma boutique en ligne : https://www.etsy.com/fr/shop/AnaDessBoutique

Les contes re-visités #3 Blanche Neige

Blanche-Neige-Dess-WEB

Commandez-la sur ma boutique en ligne : https://www.etsy.com/fr/shop/AnaDessBoutique

Les contes re-visités #2 Le petit chaperon rouge

Chaperon-Dess-WEB

Commandez-la sur ma boutique en ligne : https://www.etsy.com/fr/shop/AnaDessBoutique

Illustrations – Roman Zombiguïté

Le roman d’Aurélie Mendonça, Zombiguïété dont j’ai réalisé 10 illustrations sortira le 16 novembre.

Il est déjà en pré-commande sur le site des Editions Rebelles :
http://rebelleeditionsboutique.e-monsite.com/…/zombiguite.h…

Je vous présente la belle héroïne : Marie-rose, tueuse de zombies !

Croquis-1

Les contes re-visités #1 Alice au pays des merveilles

Alice-Dess-WEB

Commandez-la sur ma boutique en ligne : https://www.etsy.com/fr/shop/AnaDessBoutique

Tirage limité Halloween – Ana Death

A l’occasion d’Halloween, j’ai réalisé pour vous un tirage limité d’Ana Death !
Il est imprimé en 50 exemplaires, signé et numéroté.

Et déjà disponible sur ma boutique : https://www.etsy.com/fr/listing/254104143/tirage-limite-halloween-ana-death?ref=shop_home_active_1

Bonne fête d’Halloween à tous !

Impression-AnaDeath

Super-vilain #5 – Pingouin

pingouin-WEB

Commandez-la sur ma boutique en ligne : https://www.etsy.com/fr/shop/AnaDessBoutique

Super-vilain #4 – Mystic

Mystic-WEB

Commandez-la sur ma boutique en ligne : https://www.etsy.com/fr/shop/AnaDessBoutique

Super-vilain #3 – Loki

Loki

Commandez-le sur ma boutique en ligne : https://www.etsy.com/fr/shop/AnaDessBoutique