Catégorie : Voyages

Balade entre feu et glace, maintenant disponible

Mon nouveau livre est maintenant disponible. Merci à tous ceux qui ont pré-commandés.

Pour l’occasion j’ai réalisé pour vous une vidéo d’une dédicace faite sur mon nouveau livre :

« Balade entre feu et glace » disponible dès maintenant
(Un tirage à 150 exemplaires numérotés)

Disponible sur ma boutique Etsy.
La création d’un compte sur cette plateforme de vente pour créateurs est obligatoire pour un suivi complet de votre commande, et un paiement sécurisé. Si vous souhaitez passer en direct, vous pouvez simplement envoyer un mail à contact@anadess.com (paiement par paypal ou par chèque.)

Balade entre feu et glace, le nouveau livre d’Ana Dess

Balade entre feu et glace, présenté par Rudy

Le voyage est souvent associé au temps et à l’espace : l’instant du départ, le trajet, le moment où l’on arrive, le retour.
Le voyage est obligatoirement lié à la liberté, celle du corps mais aussi de l’esprit.

La contemplation nous fait voyager, le temps n’est plus et l’espace se dématérialise.
Je marche pour me perdre, je marche pour oublier, je marche pour me retrouver. Plus je m’éloigne dans ces déserts et plus je me rapproche de ce que je suis.

Je t’ai suivi dans ces déserts, je marchais dans ton ombre. J’ai vu ce que je voulais voir, je me suis perdu comme je le souhaitais, j’ai entendu ma voix, j’ai trouvé un chemin.

L’Islande. J’ai vu la nature désolée, décors martiens, lunaires, la beauté des fjords, la puissance des cascades, le calme des landes, la noirceur de l’arctique.
Tu m’as fait voir, les êtres des légendes, les trolls, les dragons, les fantômes. Je te voyais Valkyrie, tu m’as fait marcher sur les traces des vikings. Les vibrations étaient puissantes.

Le haut Atlas, chez nos frères Berbères. Perdu pour de bon mais jamais bien longtemps. Nous avons marché avec des personnes riches des plus belles valeurs, nous avons écouté la sagesse, contemplé les étoiles. Profitez du repos après l’effort.
Je t’ai vu aventurière. Radieuse sous un soleil de plomb, entourée des gamins de villages perdus dans la montagne, tu étais admirée.

La Crète. Besoin de repos, besoin de se reconnecter. Chez l’habitant au milieu des oliviers, barrière de la langue, ce qui était tellement plaisant, les échanges étaient beaux et naturels, sourires, gestes amicaux des mains, sourires…
Je t’ai amené sous l’eau, au milieu des rochers, dans des grottes. Tu m’as suivi, un peu craintive au début… Tu ne connaissais pas cet élément. Plus tard tu te prenais pour une sirène.

Laponie finlandaise. Des marches folles avec des températures extrêmes. Des couleurs époustouflantes, le jour comme la nuit. Nous avons assisté à la fin de l’automne et le début de l’hiver. Les nuits. Le confort du chalet, le fleuve qui gelait a vu d’œil. Les rênes qui t’ont fait rêver.

Une culture passionnante qui nous a parlé à tous les deux, un calme qui résonne encore en nous. Merci d’avoir illustré cette beauté comme nous l’avons rêvé chaque jour là-haut, dans le grand Nord !

Voici comment doit s’annoncer la sortie d’un carnet de voyage illustré.
En vous faisant un peu voyager.

« Balade entre feu et glace » est le nouveau livre d’Ana Dess.

Un beau livre, des papiers choisis avec soin pour vous.
Un tirage à 150 exemplaires numérotés.

Pré-commandez votre exemplaire
« Balade entre feu et glace » dès maintenant
et recevez-le dédicacé.
Disponible sur ma boutique Etsy.
La création d’un compte sur cette plateforme de vente pour créateurs est obligatoire pour un suivi complet de votre commande, et un paiement sécurisé. Si vous souhaitez passer en direct, vous pouvez simplement envoyer un mail à contact@anadess.com (paiement par paypal ou par chèque.)

Voyage sous le soleil de Crète

La Crète… cette île sauvage, rocailleuse, balayée par les vents chauds, endormie sous le soleil de plomb abrite des merveilles insoupçonnées. Ce n’est pas une destination que j’ai choisie, mais pourtant, elle m’attendait.

Chaque matin c’est un festival du goût : orange, citron, figue, tomate, fêta, concombre… Du soleil en bouche, le paradis des végétariens ! Je crois que je pourrais manger des salades crétoises tous les jours de ma vie. L’huile d’olive est un délice, et je la savoure avec un morceau de pain.

Au coeur de ce petit village perché dans les champs d’oliviers, je marche seule au milieu du temps. L’Histoire côtoie le présent, des chapelles toutes blanches semblent avoir traversées les âges. Les anciens assis sur leurs chaises dehors regardent la vie. Je continue à marcher, et je finis par me perdre au milieu des oliviers.

Si majestueux, certains sont là depuis des millénaires. Leurs troncs tortueux sont marqués de rides, j’imagine alors tout ce qu’ils ont dû voir et entendre. Je pose ma couverture et me couche au pied de l’un d’eux, je ne dois pas être la première à faire la sieste sous celui-ci. C’est un instant sacré, la sieste. Tout est fermé jusqu’à 16h, le temps se suspend et j’en profite pour faire pause.

Sur la plage que j’ai choisie, galets, rochers et sables se partagent le paysage. Il existe 1001 plages en Crète et si vous choisissez avec soin, il n’y aura personne ! Je m’équipe : masque, tuba, palmes. C’est parti pour la découverte des fonds marins. Je ne fais pas 1 mètre que déjà je peux observer les poissons. L’eau est limpide. La fin de journée me révèle une cavité à la surface de l’eau. Je m’y engouffre, j’ai pied, j’enlève mon masque, je lève la tête et OH SURPRISE : des dizaines de chauves-souris dorment. Je claque des mains et je les regardent voler, quelle magie ! Un moment unique, comme un secret.

Mais que serait la Crète, berceau de l’histoire occidental sans ses sites historiques ?
J’ai traversé les Gorges de Samaria (les gorges les plus impressionnantes d’Europe), flâné dans Hania, belle cité vénitienne, parcouru les collines arides en pensant à Minos (né en Crète dans la mythologie)…
Et pour terminer j’ai visité le magnifique musée archéologique d’Heraklion, et croyez-moi il en vaut le détour !

Au delà de la chaleur du soleil, j’ai trouvé les plus beaux sourires, l’hospitalité et j’ai pu ressentir une partie de notre Histoire. Une expérience riche en émotions. Vive le raki, la pastèque et les cigales !

Récit de voyage en Finlande

Et si pendant un instant le temps s’arrêtait, et le silence nous enveloppait de sa douceur ? 

Il est 9h et dehors il fait encore nuit, pourtant la vie s’agite déjà. Je me lève et prépare le café, car en Finlande, le café c’est sacré ! Les Finlandais sont les plus gros buveurs au monde. Le soleil se réveille à peine pour éclairer la forêt enneigée. Les lumières sont extraordinaires, les palettes de couleurs de succèdent : orange, rose, bleu turquoise, jaune…

Bonnet, gants, manteau et bottes je m’équipe pour parcourir les sentiers de Laponie. Je marche dans la forêt, tout est calme, je n’entends que les bruits de mes pas et de mes pensées. L’eau parfaitement lisse reflète à merveille les arbres quand elle n’est pas gelée, le pays compte plus de 180 000 lacs. Les paysages sont apaisants, mais chut…. au détour d’un sentier voilà 5 rennes qui m’observent. Ils sont magnifiques, tous différents. Je ne bouge plus, figée dans l’espace et le temps je les regarde, l’un d’eux s’arrête, puis ils s’enfoncent dans la forêt à nouveau.

Rituel finlandais
J’ai rangé mes affaires, me voilà devant un bol de soupe bien chaude, il est 15h et le soleil se couche déjà. C’est l’heure du sauna ! Chaque maison en possède un, c’est un rituel familial, il fait parti de la salle de bain. La magie de la chaleur fait son effet, je suis complètement détendue, et je n’ai jamais eu la peau aussi douce.

Que serait la Laponie sans aurore boréale ? La chasse est ouverte ! Et croyez-moi ce n’est pas facile d’avoir toutes les conditions réunies pour en voir. Mais le ciel, complaisant, me fait l’honneur de ce spectacle. Au début je me demande si ce n’est pas une hallucination de mon esprit, ou bien un petit nuage dans le ciel… mais en quelques minutes le nuage se déploie en un grand serpent vert. Il n’y a pas de mots pour qualifier cette magie, je reste bouche bée !

Ce fût un voyage incroyable, au delà du cercle arctique se cache la bienveillance, la gentillesse, le respect, la sérénité d’une région que je n’oublierais pas. Merci, je reviendrais !

Bonne année 2017

Que l’amour et la lumière illuminent nos vies. Belle année 2017 !
Ana Dess et Monsieur Rudy

 

Le nid douillet

Et voici le dernier dessin du voyage en Finlande, le chalet où j’ai dessiné tranquillement mes émotions et mes sentiments. Dessin que j’ai offert au gentil couple qui m’a accueilli, une très grand merci à eux de leur bienveillance.

dsc_0091-web

dsc_0020-web

Ma compagne

Chaque jour j’observais les oiseaux aller et venir, picorer les graines dans la petite maison. Une vraie danse : mésange, bouvreuil, verdier… Un vrai plaisir.
mesange-web
dsc_0087-web

Lumière

Dans l’obscurité de la nuit nait un petit serpent, qui grandit, s’étend et ondule de lumière pour finalement disparaitre à nouveau.
La magie d’une aurore boréale.
lumiere-web
dsc_0050-web

La danse

Dans la forêt se cache toutes sortes de trésors. La neige recouvre la nature de silence, mais parfois le temps d’un instant la magie se révèle à nous.

Ana Dess porte un costume traditionnel Sami, peuple nomade lapon, vivant avec leur troupeau de rennes.

ladanse-web

img_4402-web

Seule

Se retrouver seule face au monde, et comprendre sa place. Ressentir les forces de la terre et savoir que l’on fait parti d’un grand TOUT, une maison commune.

seulweb

dsc_0061-web

Un rêve éveillé

Parce que les merveilles du monde sont visibles à chaque instant : forêt, animaux, étoiles…
La poésie est partout quand on sait regarder. reve-eveille-web

dsc_0058-web

Une rencontre magique

Me voici de retour de ce magnifique voyage, la tête remplie de poésie, de nature et de sérénité. Cette semaine je partagerai avec vous chaque jour un dessin réalisé en Finlande, ainsi qu’une photo.

Aujourd’hui « une rencontre magique« , ou mon amour pour les rennes.

rencontre-magique-web dsc_0035

Voyage en Finlande

Je vous dis à très bientôt.
Je m’envole pour la Finlande 

img_4369-web

De retour de l’été

Me voici de retour pour des nouvelles aventures en dessin et en musique.
J’espère que vous avez passé un bel été ! 

Je partage avec vous quelques dessins inspirés par mon voyage en Crète.

CreteWEB

Crete-Olivier-WEB

Crete 1WEB

Terre de rêve

Pour accompagner cette petite BD, une citation d’un auteur islandais Jon Kalman Stefansson :
« La poésie est un monde à l’arrière du monde. Et elle est belle. »

Islande-WEB

Etes-vous déjà allés sur cette île magique ?

Croquis Mai

365 jours pour 365 croquis : l’aventure continue.

Voici de nouveaux dessins du mois de Mai.

Voyage au Maroc – Aquarelle
IMG_1535

IMG_1539

IMG_1542

IMG_1558

 

Quand Ana Dess veut prendre un corbeau en photo

« Ana Dess se plie en 4 » est de retour avec une petite anecdote Islandaise. Les corbeaux sont tellement impressionnants là-bas qu’il fallait absolument que je puisse en prendre un en photo…

Corbeau-Islande

 

Ce n’est que le commencement

Ce voyage marque le début d’une nouvelle aventure, page blanche.

Voilà maintenant 10 jours que je suis rentrée et la page blanche commence à se remplir : 3 nouveaux textes, des dessins et croquis…
Je commence à travailler sur le premier titre qui s’appellera : « La valse clémente »

Les idées fusent et je vous en dirais plus très rapidement.
En attendant voici quelques photos de mon voyage.

Merci à tous pour vos commentaires, et vos messages. J’ai été touchée de constater que vous avez été nombreux à me suivre durant ce voyage !
MERCI

DSC_0859

lune

DSC_1055

DSC_0928

Le Retour

Ce voyage en Islande c’était :

3 semaines sans obscurité, sans étoiles à dormir dans une tente qu’il pleuve ou qu’il vente.

3600 km où chaque km offre un nouveau paysage, où parfois il est possible de rouler 100km sans croiser une seule voiture, habitation ou âme qui vive.

Des volcans, une terre où tout se termine et tout recommence, la renaissance de soi, la sérénité.

Mais c’était aussi la découverte d’une culture et d’une mentalité différente où l’art est omniprésent, où les hommes sont liés et solidaires, où les mots « honneur » et « loyauté » ont encore un sens profond, où la barrière entre magie, mort et réalité, vie est à peine visible.

Il est temps maintenant de commencer à mettre en musique mes textes, à peindre mes émotions, et d’écrire cette page blanche.

 

Marionnette-AnaDess-20

Géométrie et couleurs

Le site du Myvátn regorge de phénomènes géologiques surprenants, de palettes de couleurs, de structures et formes géométriques. Tout existe dans la nature, avec la perfection que n’égaleront jamais tous les coups de crayons ou les palettes de peinture.
Les lagons bleu turquoise côtoient le noir et la dureté de la lave. Les palettes des montagnes sont tellement riche : le jaune du soufre, le rouge, le bordeaux, le violet, l’orange… Elles contrastent avec le gris profond de la boue bouillonnante à plus de 100 degrés.
Ce musée naturel de formes géométriques (châteaux de pierre, nids d’abeille géant…) m’hypnotise et me laisserait de marbre devant nos architectures citadines.

Et dans la terre s’inscrit les couches du temps, le ressac de l’eau, le vent…

image copie image

L’Océan arctique

Deux jours à bord d’un voilier en bois sur l’océan arctique. Ce fût une expérience vraiment unique. Une grande première pour moi de monter à bord d’un voilier comme celui-ci.
Nous avons navigué toute la « nuit » jusqu’à l’île de Grimsey, qui se trouve sur le cercle polaire. Une petite île dont on peut faire le tour à pied. 200 habitants, essentiellement des pêcheurs. Ici le temps s’écoule à une autre vitesse. Les gens ne sont pas prisonniers de la consommation… Ici tout se récupère et revit, rien ne se jette. 
Dans les falaises vivent plus de 2 millions d’oiseaux, l’homme est seulement un invité. Par moment le ciel se couvre d’oiseaux, je n’entends plus que leurs cris… et je pense à Hitchcock !
Et quand le soleil s’invite, le paysage change, la mer scintille et au loin j’aperçois un jet puissant sortir de l’eau. Mon cœur bat plus fort… C’est une baleine !  Et pas n’importe laquelle : une baleine bleue !!! L’animal le plus gros de la terre : environ 150 tonnes. Je suis émue à l’idée de cette rencontre, c’est juste indescriptible. Une baleine bleue et son petit environ à 200m du voilier… Quel cadeau!
Dur de reposer le pied sur terre et de reprendre la route… Mais je sais qu’il y a encore plein de choses à vivre.

 

image copie 3

 

image

 

image

image

 

Le Nord

Après ces jours passés dans les fjords de l’ouest, voici un paysage complément différent : des pâturages, des centaines de moutons, des chevaux sauvages, des phoques qui se prélassent, plein d’oiseaux, et les montagnes enneigées qui viennent mourir dans la mer arctique.
Je traverse des villes de pêcheurs, cachées dans les bras de mer, je découvre une autre facette de ce pays avec ses sources d’eaux chaudes. Je marche des kilomètres au milieu d’étranges colonnes formées par la lave, où je découvre la géométrie parfaite de la nature, puis des déserts de sables noirs suivis d’une montagne noire et rouge. 
Demain j’embarque pour deux jours en mer, à bord d’un deux mâts, pour aller jusqu’au cercle polaire. Magique! imageimage copie 2 image copie 3 image copie

Inspiration

L’Islande est un pays qui inspire toutes sortes d’émotions, de sentiments, qui révèle la profondeur de l’être.
L’art de la poésie est ancrée dans les racines, depuis les premiers Vikings avec l’Hávamál. Plus qu’un recueil de poèmes, c’est aussi un mode de vie, une manière d’appréhender la vie.
L’écriture est présente partout : littérature, poésie, musique… J’ai découvert un vieux dicton islandais qui me convient parfaitement : « je préfère aller nu-pieds que sans livre. »
Alors je lis, j’écris, je dessine et je laisse aller mon inspiration.

image

image

image

image

En route vers le Nord…

Après 3 jours dans les Fjords, je pars vers le Nord.

C’était une expérience hors du commun, mêlée de sentiments inconnus, indescriptibles. J’aime me perdre, j’aime ce silence, ce froid, j’aime la sensation de me retrouver aux confins de moi-même. J’aime la dureté du paysage, ces montagnes imposantes qui me rappellent que je ne suis qu’un tout être humain, dans ce grand TOUT. 

« Danse, danse ma planète, mon amante. Reprends tes droits, cette danse me tourmente. Danse dans cette valse démente. Je suis condamnée à l’absence, au silence. »imageimage copieimage copie 2

Traverser l’enfer…

Traverser les Fjords de l’ouest c’est un peu comme traverser l’enfer.

J’y ai découvert le silence : pas d’insectes, pas d’oiseaux, pas d’animaux, aucune âme qui vive… Juste le vent qui vient fouetter ces terres désolées. Des montagnes noires aux sommets desquelles viennent s’accrocher les nuages. La lumière donne vie à de sinistres personnages faits de roche, de lave et de mousse. Pas d’arbres. La pureté de la glace, de l’eau, illumine cette noirceur.
Et là je pense aux romans de Jon Kolmann Stefansson ( « La tristesse des anges »), et j’imagine la rudesse de la vie. Et surtout je comprends toute la profondeur du mot TERRE, du respect qu’elle impose aux hommes.

Devant cette force et cette beauté, je me sens plus vivante que jamais. 

 

image copie 2image copieimage

A peine arrivée…

A peine 24 h sur place et j’ai la sensation de n’avoir jamais quitté ces terres. Le froid et le vent m’accompagnent dans la traversée des champs de lave. Ce n’est que le début, mais je suis déjà amoureuse…imagepoupéecroquis

Le départ

Voilà ! Nous sommes à quelques heures du départ!
Billets en main, sac à dos plein à craquer…

De l’Islande, je vous enverrais quelques photos, croquis, dessins… suivant l’inspiration !

La Page Blanche va commencer à se remplir, au fil du voyage…

Et mon nouveau site web, tout épuré, va graphiquement se construire au retour de mon périple !

J’ai pris l’essentiel : ma trousse de crayons et feutre, aquarelle, cahier, une mini-moi de papier (réalisée par ma très chère Hélène), et quelques stickers de Groek Andgroel et bien évidemment « Le coeur de l’homme » de Jon Kalman Stefansson, auteur Islandais que je chéris particulièrement.

 

IMG_3970

PAGE BLANCHE

Se perdre pour mieux se retrouver

 

Des fresques, des BD. Des illustrations, des BD. Des ateliers, des BD. Des concerts, des BD. Des festivals, des rencontres, des BD ! Des BD, des BD, des BD, oui, beaucoup de BD… Et la musique qui m’appelle…

Jamais elle ne m’a lâchée. Elle m’a accompagnée, nourrie, portée, pendant ces trois belles années qui se sont écoulées depuis la sortie de mon dernier album « Réflexions ».

Aujourd’hui, je vous embarque avec moi dans une nouvelle aventure : Page Blanche !

J’ai toujours pris un immense plaisir à voir d’autres artistes poser leur regard sur mon univers. Cette fois, nous allons expérimenter ensemble une véritable co-création artistique. Plus qu’une fenêtre ouverte sur un projet en mouvement, Page Blanche sera un espace en expansion constante, en construction, alimenté par différentes formes artistiques, des créateurs aux origines et aux parcours divers, dont vous !
En 2015, je repartirai sur scène pour présenter l’aboutissement de notre partage.

Première étape : je décolle le 23 mai pour 3 semaines en Islande.
Dans mon sac à dos : mes crayons, un stylo, un carnet, mon appareil photo.
Je m’offre un temps de création dans ce pays où règnent les volcans, le désert, le silence.
Le premier titre sera inspiré de ce voyage. Hélène, artiste et réalisatrice du clip « Elle, demeure », s’inspirera de toute la matière que je lui ramènerai pour inventer le langage visuel qui accompagnera mes mots ! Et si vous souhaitez, vous aussi interagir avec moi… n’hésitez pas à le faire sur ce blog, sur Facebook, Twitter…

 Deuxième étape : à nous de la construire !

Allez, on décolle?

 Suivez et réagissez en direct sur le blog !!

 

8-RouteLunaire_2

 

Le paradis et l’enfer…

Me voici de retour de la porte des enfers, un voyage inoubliable dans ce pays symbole de la fin ou du commencement du monde : l’Islande !

10 jours incroyables où la nature est reine. Coulée de lave, geysers, volcans, montagnes, lacs, glaciers, icebergs… Un retour sur soi et sur monde, un temps d’harmonie avec le monde qui nous entoure, se dire que nous êtres humains ne sommes que des grains de poussières face à l’univers !

Je reviens inspirée, avec pleins d’images et de sensations dans la tête !