Récit de voyage en Finlande

Et si pendant un instant le temps s’arrêtait, et le silence nous enveloppait de sa douceur ? 

Il est 9h et dehors il fait encore nuit, pourtant la vie s’agite déjà. Je me lève et prépare le café, car en Finlande, le café c’est sacré ! Les Finlandais sont les plus gros buveurs au monde. Le soleil se réveille à peine pour éclairer la forêt enneigée. Les lumières sont extraordinaires, les palettes de couleurs de succèdent : orange, rose, bleu turquoise, jaune…

Bonnet, gants, manteau et bottes je m’équipe pour parcourir les sentiers de Laponie. Je marche dans la forêt, tout est calme, je n’entends que les bruits de mes pas et de mes pensées. L’eau parfaitement lisse reflète à merveille les arbres quand elle n’est pas gelée, le pays compte plus de 180 000 lacs. Les paysages sont apaisants, mais chut…. au détour d’un sentier voilà 5 rennes qui m’observent. Ils sont magnifiques, tous différents. Je ne bouge plus, figée dans l’espace et le temps je les regarde, l’un d’eux s’arrête, puis ils s’enfoncent dans la forêt à nouveau.

Rituel finlandais
J’ai rangé mes affaires, me voilà devant un bol de soupe bien chaude, il est 15h et le soleil se couche déjà. C’est l’heure du sauna ! Chaque maison en possède un, c’est un rituel familial, il fait parti de la salle de bain. La magie de la chaleur fait son effet, je suis complètement détendue, et je n’ai jamais eu la peau aussi douce.

Que serait la Laponie sans aurore boréale ? La chasse est ouverte ! Et croyez-moi ce n’est pas facile d’avoir toutes les conditions réunies pour en voir. Mais le ciel, complaisant, me fait l’honneur de ce spectacle. Au début je me demande si ce n’est pas une hallucination de mon esprit, ou bien un petit nuage dans le ciel… mais en quelques minutes le nuage se déploie en un grand serpent vert. Il n’y a pas de mots pour qualifier cette magie, je reste bouche bée !

Ce fût un voyage incroyable, au delà du cercle arctique se cache la bienveillance, la gentillesse, le respect, la sérénité d’une région que je n’oublierais pas. Merci, je reviendrais !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *