Le challenge Andynktober est terminé !

Pour rappel, un jour sur deux, Rudy l’Absurde me proposait une phrase que je devais illustrer à l’encre.
Et un jour sur deux, c’est moi qui proposait une illustration sur laquelle Rudy écrivait.

Ce fût un plaisir, pas toujours facile selon les jours et l’inspiration, mais un challenge créatif très stimulant !


Tous les originaux sont à vendre, au prix unique de 55€.
(frais de port offerts)

Avez-vous un préféré ?

Andynktober – Jour 31

« Grande fête religieuse celtique, Samhain. Magique et mythique, vivants et morts se prennent la main. »

Souvenons-nous et honorons nos morts, qu’ils demeurent à jamais dans nos cœurs, c’est ainsi que nous sommes immortels.

Rudy l’Absurde

Andynktober – Jour 30
 
« En attendant l’univers, je me promène dans le temps »
Rudy l’Absurde
 

Andynktober – Jour 29
 
« Lorsque le monde bascule, comment pouvons-nous tenir l’équilibre ? »
Rudy l’Absurde
 

Andynktober – Jour 28

« Oups… Je voulais vous présenter celle que j’aime… Mais elle a filé…

Liberté ! Liberté ! Mais où es-tu Liberté ?! » 

Rudy l’Absurde

Andynktober – Jour 27

Aujourd’hui Rudy l’Absurde a écrit à partir de mon dessin.
J’y ai dessiné la danse, la forêt, la fête de Samhain.
Il l’a vu avec ses yeux, son état actuel et il y a vu tout autre chose.

L’interprétation est en proie à nos états d’âmes. Chacun son prisme.
Et vous que voyez-vous ?

« à ma folie poétique, suis-je zombie attiré par la lumière ou terrorisé fuyant l’incendie ? Ah ma folie… »
Rudy l’Absurde

Andynktober – Jour 26

« Aujourd’hui je veux rire, je veux sautiller, aimer vous embrasser, aujourd’hui je ne pense plus… aujourd’hui j’aime. »

Rudy l’Absurde

Andynktober – Jour 25

« Monde dans lequel nous n’évoluons pas, où il est possible de plonger, de voler, d’évoluer dans toutes les directions.
Monde qui nous échappe, qu’il faut respecter. »

Rudy l’Absurde

Andynktober – Jour 24

« Quand la menace est palpable, on se cache ou on agit. Lorsqu’elle est invisible, on regarde celles et ceux qui tombent. »
Rudy l’Absurde

Andynktober – Jour 23

« Sédentaire, je vis sur cette terre, je suis pivert et ta mort j’accélère. Seul et sol, je le suis et je le nourris. »

Rudy l’Absurde

Andynktober – Jour 21

« Les feuilles fragiles tombent avant les autres. Le vent les emporte. »

Rudy l’Absurde

Andynktober – Jour 20

« Sur l’avenir, les débats étaient si long, que l’on retrouve aujourd’hui les ours d’hier figés à tout jamais »

Rudy l’Absurde

Andynktober – Jour 19

Aujourd’hui, j’ai fait un dessin personnel sur la phrase proposée par Rudy l’Absurde.

Au centre, je suis et je vibre par la création. Le blanc, le vide existe par la couleur. Le bleu, l’infini, comme l’imagination l’est.
Autour de moi rayonne le symbole de ce que je suis et j’ai créée, les points. Ils rayonnent pour aller à votre rencontre et exister à leur tour, indépendement de moi. Je vis, je créée, je suis liberté.

« Liberté, origine de la création. Ne peut se gagner ni se vaincre, elle doit simplement vivre. »

Andynktober – Jour 18

Andynktober – Jour 17

 « Face à toutes les forces, la notre est la plus grande, le plus beau des voyages, notre mariage. »

Rudy l’Absurde

Andynktober – Jour 16

« Dans la noirceur de son pelage se reflète la douceur des neiges éternelles. En cette nuit, Dame Lune veille. »

Andynktober – Jour 15

« Mettre une fleur sous cloche, pour la conserver. Mettre une flamme sous cloche… pour l’éteindre. »
Rudy l’Absurde

 

Des couvre-feux…

Andynktober – Jour 14

« Les vents se lèvent, les bogues chutent, les champignons s’élèvent en une nuit.
Fraicheur humide piquante, quel bel automne sous ma couette. »

Rudy l’Absurde

Andynktober – Jour 13

« Moi, être de feu, ne t’approche pas, tu ne saurais m’éteindre sans te bruler. »

Rudy l’Absurde

Andynktober – Jour 12

« Il n’y a aucune étoile indifférente à ce que je suis, aucune larme ne me fera disparaitre. »

Rudy l’Absurde

Andynktober – Jour 11

« Fraicheur des nuits qui tombe en gouttelettes, chaleur des océans qui tempère la terre, choc de titans et tempête qui pète ! »

Rudy l’Absurde

Andynktober – Jour 10

« Je suis mégalithe : explosion cosmique, cœur et magnétisme. Terre et fougère, je te salue chaleureusement mon soleil. »

Rudy l’Absurde

Andynktober – Jour 9

« En cette curieuse époque, il est temps que l’humain grandisse, qu’il répare son cœur et la nature. »

Rudy l’Absurde

Andynktober – Jour 8

« Dangereux, empoisonné, ténébreux ou mauvais présage, je n’ai jamais cru aux contes et aux fables de ces fameux sages »

Rudy l’Absurde

Andynktober – Jour 7

 » Devenir ton ami ou ton amant est vital pour mon âme, qu’importe les traditions, je t’aime sans condition. « 

Rudy l’Absurde

Andynktober – Jour 6

« Conte pour enfants, des mignons crocs blancs. L’histoire nous ment, la couleur est sang »

Rudy l’Absurde

Andynktober – Jour 5

« Petit homme tu m’agaces et fais fondre mes glaces, mais petit homme c »est toi que tu condamnes »

Rudy l’Absurde

 

Andynktober – Jour 4

« Chaude et stimulante, paradoxe d’une couleur qui pourtant annonce le froid, l’automne explose. »
Rudy l’Absurde

Aujourd’hui nous avons allié Inktober et Octobre rose.
à toutes les femmes

« La vie en rose, dit la panthère, n’est pas gagnée, il faut se battre contre ce crabe et poursuivre octobre rose »
Rudy l’Absurde

Andynktober – Jour 2

« Sans blessure aucune, je laisse ma peau. Comme une ombre qui me quitte, il faut que je renaisse. »

Rudy l’Absurde

Cette année, pour ce mois d’octobre, je me lance dans un challenge un peu particulier accompagné de mon fidèle acolyte, auteur Rudy l’Absurde !

C’est le « Andynktober »

Chaque jour une phrase de Rudy l’Absurde, et une illustration d’Ana Dess à l’encre, avec 1 seule couleur !

Aujourd’hui c’est Rudy l’Absurde qui m’a proposé une phrase que j’ai illustré, demain je lui proposerai un dessin sur lequel il écrira etc…

Jour 1

« C’est avec hâte qu’il a filé, ce lapin blanc était-il réel ? »
Rudy l’Absurde

31/31