Étiquette : rudy

Le monde de Yuïla maintenant disponible !

Comme chaque brindille et chaque fleur de mon jardin, notre nouvelle création est arrivée avec toutes les couleurs de la saison.
 
Vous pouvez dès maintenant commandez votre exemplaire sur ma boutique Etsy, ou le réserver en direct par mail : contact@anadess.com
 
N’oubliez pas : les 50 premiers acheteurs auront le privilège en plus d’une dédicace, de recevoir un cadeau avec le livre.

« Le monde de Yuïla » maintenant disponible en pré-commande

« Le monde de Yuïla » maintenant disponible en pré-commande.
 
Les 50 premiers acheteurs auront le privilège en plus d’une dédicace, de recevoir un cadeau avec le livre.
 En bonus, tous les lecteurs pourront télécharger gratuitement : « La chanson d’Alice »
 
 Merci à vous de votre soutien

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Un nouveau livre : Le monde de Yuïla

Nous avons le plaisir de vous présenter un livre d’illustration unique :

Le monde de Yuïla

Une création originale et poétique.
L’aventure d’une fillette autiste et muette.

Découvrez-le en images :

Partagez autour de vous, faites vivre cette nouvelle aventure !

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

RDV ce mercredi 2 mai pour une nouvelle création

Mon chemin n’aurait pas été si lumineux sans celui qui m’accompagne dans l’ombre depuis des années.
Ami, mari, partenaire, vous le connaissez sous le nom de Monsieur Rudy, aujourd’hui simplement Rudy.

Il y a plusieurs façons de donner la vie, et chaque création est un peu de mon âme, de mon coeur, de mon être. Mais cette fois, c’est à deux que nous avons parcouru ce chemin jusqu’à vous.

Je suis fière de vous donner RDV ce mercredi 2 mai pour vous dévoiler notre nouvelle création.

Les 5 gagnants du tirage au sort de l’avent 2017

Une très bonne année à vous, je vous souhaite de l’amour et la paix dans vos coeurs.

Pour commencer 2018, 5 gagnants ont été tirés au sort.
Découvrez les résultats en vidéo (par Ana Dess et Monsieur Rudy)

Merci aux heureux élus d’envoyer par mail (contact@anadess.com) leurs coordonnées complètes pour recevoir leur dessin. Et merci à tous pour votre participation !

Retrouvez tous les autres dessins en vente sur ma boutique :
https://www.etsy.com/fr/shop/AnaDessBoutique

02.08.2017 : J’ai reçu un message

Ce matin je me suis levé un peu en colère, il s’agit du jour où nous vivons à crédit.
Vu qu’il faudrait plus d’une terre pour s’épanouir comme nous l’entendons. Je me suis posé une question de légitimité, par exemple : nous utilisons des litres d’eaux potables pour évacuer nos excréments, allez expliquer ça à ceux qui crèvent de soif. Même combat sur les tonnes d’eau balancées sur le maïs qui servira à nourrir les bestioles que nous bouffons abondamment. Parlez-en à ceux qui crèvent de faim.

Il faut continuer d’utiliser des milliards de devises, des millions de tonnes de ressources pour observer, identifier ce que nous ne connaissons pas. « Il existe encore plus petit et plus grand que nous le pensions ! »
Super, parlons-en à ceux qui voient l’eau montée sous leurs fenêtres.

Vous l’aurez compris, j’étais colère ! Mais après je me suis bien détendu en tombant sur un article qui parlait de la « sixième extinction des animaux »… Sérieux ! Il s’agissait d’un média moins nuls que d’autres pourtant… Depuis quand on se dissocie à ce point du reste du monde ? Le terme est « la sixième extinction » point barre./ Une extinction d’espèce c’est déjà pas cool, mais une extinction des espèces, ça craint carrément.

Pour la faire courte, les cinq précédentes ont un scénario plus ou moins similaires à une vache près (ou un tricératops près…) les espèces fragiles crèvent, les espèces plus ou moins vaillantes crèvent (parce qu’elles ont plus rien à becter) les espèces dominantes crèvent (puisque dominantes, donc terriblement dépendantes des autres). Ne reste que les chanceux ou les plus aptes à se démerder.

Nous vivons la sixième les copains ! Allez vite voir des ours blanc et autres bestioles mignonnes, car dans moins de cent piges, on pourra marcher et nager où l’on veut sans prendre le risque de tomber sur des animaux… Merde on va bouffer quoi ?

C’est à ce moment que j’ai reçu un message,
« Non, je ne suis pas votre mère, pour preuve : je ne vous ai pas reconnu à votre naissance, je ne vous ai pas invité, vous ne faites pas parti de mon plan puisque je n’en ai pas.

Vous êtes là, vous évoluez selon votre définition du terme, vous analysez les situations de votre point de vu. Vous créez chaque jour des nouvelles notions, concepts, découvertes. Oui vous êtes les dominants, c’est le cas pour l’instant, comme c’était le cas pour d’autres espèces dans le passé.

Il y a ceux qui croient en ce qui ne se voit pas, ceux qui ne jurent uniquement par ce qui se constate. Au milieu il y a ceux qui ne comprennent pas.

Une des notions que vous avez inventée est déroutante, car elle traduit un beau et riche sentiment, mais elle est aux antipodes de ce que vous êtes. Le respect.

Que représente le respect ? L’humain respecte l’humain. Il respecte son environnement, mais s’il respecte la vie, un dilemme survient. Respecter la vie de l’environnement n’est pas ou peu cohérent avec la vie humaine. Vous vous nourrissez de la vie pour vous développer. Vous connaissez les stocks de ressources, pourtant vous les exploitez plus qu’ils ne se régénèrent. Vous avez conscience de la dégradation de votre environnement.

Vous respectez plus votre développement que votre environnement. Pire, une intime conviction vous habite depuis quelques temps (sur l’échelle de votre temps), le monde que vous laisserez à votre descendance sera plus hostile que celui que vous avez connu.

Il y a ceux qui regardent et qui sont effrayés, ceux qui détournent le regard ou se cachent les yeux. Au milieu il y a ceux qui ne comprennent pas.

Je ne suis pas triste, je ne suis pas révoltée, je ne pense pas car je ne suis pas.

Je suis matière autours du soleil, je suis suffisamment d’élément pour abriter ce que vous appelez la vie. En moi, sur moi, l’espace et le temps n’ont aucune importance. Le temps pour lequel seul l’humain voue un intérêt, m’est inconnu, je n’ai donc ni jeunesse, ni vieillesse.

Devriez-vous porter de l’importance à ce qui n’est pas conscient ? Faut-il savoir ce qui est conscient et ce qui ne l’est pas. Mais il n’y a que vous qui donnez les définitions, notamment celle de la conscience. 

Aujourd’hui est un grand jour pour vous les humains, vous devenez croyants et prouvez physiquement votre foi. Vous croyez malgré tout en une chose inconsciente. Vous croyez en moi, votre terre, votre habitacle, votre environnement. 

Cette foi inattendue est sur le point de me faire exister, je dois choisir : Devenir maîtresse de mon destin ou faire confiance à ceux qui pensent être mes enfants ? »

Le petit manuel du terrorisme pour les nuls !

Chose promise, chose due. Une nouvelle fois Monsieur Rudy enrôle la petite Ana Dess pour réaliser ses projets farfelus. L’encre de ce petit manuel est issue d’un agent chimique explosif, au contact de l’atmosphère de vos toilettes il risque de vous péter dans les mains. Voici quelques extraits !

Achetez-le sur ma BOUTIQUE : http://www.etsy.com/shop/AnaDessBoutique

manu1

manu2

manu3

Quand Ana Dess veut prendre un corbeau en photo

« Ana Dess se plie en 4 » est de retour avec une petite anecdote Islandaise. Les corbeaux sont tellement impressionnants là-bas qu’il fallait absolument que je puisse en prendre un en photo…

Corbeau-Islande