02.08.2017 : J’ai reçu un message

Ce matin je me suis levé un peu en colère, il s’agit du jour où nous vivons à crédit.
Vu qu’il faudrait plus d’une terre pour s’épanouir comme nous l’entendons. Je me suis posé une question de légitimité, par exemple : nous utilisons des litres d’eaux potables pour évacuer nos excréments, allez expliquer ça à ceux qui crèvent de soif. Même combat sur les tonnes d’eau balancées sur le maïs qui servira à nourrir les bestioles que nous bouffons abondamment. Parlez-en à ceux qui crèvent de faim.

Il faut continuer d’utiliser des milliards de devises, des millions de tonnes de ressources pour observer, identifier ce que nous ne connaissons pas. « Il existe encore plus petit et plus grand que nous le pensions ! »
Super, parlons-en à ceux qui voient l’eau montée sous leurs fenêtres.

Vous l’aurez compris, j’étais colère ! Mais après je me suis bien détendu en tombant sur un article qui parlait de la « sixième extinction des animaux »… Sérieux ! Il s’agissait d’un média moins nuls que d’autres pourtant… Depuis quand on se dissocie à ce point du reste du monde ? Le terme est « la sixième extinction » point barre./ Une extinction d’espèce c’est déjà pas cool, mais une extinction des espèces, ça craint carrément.

Pour la faire courte, les cinq précédentes ont un scénario plus ou moins similaires à une vache près (ou un tricératops près…) les espèces fragiles crèvent, les espèces plus ou moins vaillantes crèvent (parce qu’elles ont plus rien à becter) les espèces dominantes crèvent (puisque dominantes, donc terriblement dépendantes des autres). Ne reste que les chanceux ou les plus aptes à se démerder.

Nous vivons la sixième les copains ! Allez vite voir des ours blanc et autres bestioles mignonnes, car dans moins de cent piges, on pourra marcher et nager où l’on veut sans prendre le risque de tomber sur des animaux… Merde on va bouffer quoi ?

C’est à ce moment que j’ai reçu un message,
« Non, je ne suis pas votre mère, pour preuve : je ne vous ai pas reconnu à votre naissance, je ne vous ai pas invité, vous ne faites pas parti de mon plan puisque je n’en ai pas.

Vous êtes là, vous évoluez selon votre définition du terme, vous analysez les situations de votre point de vu. Vous créez chaque jour des nouvelles notions, concepts, découvertes. Oui vous êtes les dominants, c’est le cas pour l’instant, comme c’était le cas pour d’autres espèces dans le passé.

Il y a ceux qui croient en ce qui ne se voit pas, ceux qui ne jurent uniquement par ce qui se constate. Au milieu il y a ceux qui ne comprennent pas.

Une des notions que vous avez inventée est déroutante, car elle traduit un beau et riche sentiment, mais elle est aux antipodes de ce que vous êtes. Le respect.

Que représente le respect ? L’humain respecte l’humain. Il respecte son environnement, mais s’il respecte la vie, un dilemme survient. Respecter la vie de l’environnement n’est pas ou peu cohérent avec la vie humaine. Vous vous nourrissez de la vie pour vous développer. Vous connaissez les stocks de ressources, pourtant vous les exploitez plus qu’ils ne se régénèrent. Vous avez conscience de la dégradation de votre environnement.

Vous respectez plus votre développement que votre environnement. Pire, une intime conviction vous habite depuis quelques temps (sur l’échelle de votre temps), le monde que vous laisserez à votre descendance sera plus hostile que celui que vous avez connu.

Il y a ceux qui regardent et qui sont effrayés, ceux qui détournent le regard ou se cachent les yeux. Au milieu il y a ceux qui ne comprennent pas.

Je ne suis pas triste, je ne suis pas révoltée, je ne pense pas car je ne suis pas.

Je suis matière autours du soleil, je suis suffisamment d’élément pour abriter ce que vous appelez la vie. En moi, sur moi, l’espace et le temps n’ont aucune importance. Le temps pour lequel seul l’humain voue un intérêt, m’est inconnu, je n’ai donc ni jeunesse, ni vieillesse.

Devriez-vous porter de l’importance à ce qui n’est pas conscient ? Faut-il savoir ce qui est conscient et ce qui ne l’est pas. Mais il n’y a que vous qui donnez les définitions, notamment celle de la conscience. 

Aujourd’hui est un grand jour pour vous les humains, vous devenez croyants et prouvez physiquement votre foi. Vous croyez malgré tout en une chose inconsciente. Vous croyez en moi, votre terre, votre habitacle, votre environnement. 

Cette foi inattendue est sur le point de me faire exister, je dois choisir : Devenir maîtresse de mon destin ou faire confiance à ceux qui pensent être mes enfants ? »

Vidéo tutoriel – illustration à l’aquarelle

Dans cette vidéo je vous invite à découvrir étape par étape la mise en couleur de cette illustration : aquarelle, encre de chine, crayons de couleurs.

Je commente mes choix et vous explique ma démarche de création.
En fin de vidéo vous pouvez écouter le slam écrit pour cette illustration : Dans les ténèbres

Bon visionnage à vous,

Dans les ténèbres

Dans les ténèbres, seule je suis partie te chercher
Marche après marche, blessée, même écorchée
J’ai regardé la mort en face jusqu’à ce qu’elle te laisse en paix
Au milieu des cendres j’ai regardé mes restes ramper

Tu sèmes le chaos, je nous aime même KO
Il fait nuit même le jour, le vent sèche mes joues
Aux tréfonds de ton âme regarde tu te meurs de l’intérieur
Tes démons installent de toute part le règne de la terreur

Je mets en pièce tes paroles, tes gestes
Ta colère, tous ces mots si injustes
Transpercent ma raison et dans mon corps s’incrustent
Les mots fusent et dans un éclat s’écrasent

Quel mal te possède alors que ta vie sombre en enfer
Dans ce corps vidé c’est tout tes sens qu’on enferme
Tel Orphée j’ai traversé le styx en suivant ses méandres
J’ai chassé ces fantômes jusqu’à atteindre le néant.

J’ai arraché mon cœur pour allumer la mèche
Brûler mes promesses pour faire sauter la brèche
Dans cette bataille j’ai tué mes rêves pour sauver les tiens
La clé est dans ton cœur, c’est toi qui la détiens

Meurtri, piégés ensemble dans le vide,
J’ai crié, ravivé la flamme
Unis par la noirceur de nos vies
Je serais à jamais ta femme

Ana Dess

La tête dans le cosmos, enfant des étoiles.

Accrochés sur cette petite planète, au milieu de l’espace infini.
Espèce fascinante, enfants des étoiles au coeur d’une symphonie.

Balade entre feu et glace, maintenant disponible

Mon nouveau livre est maintenant disponible. Merci à tous ceux qui ont pré-commandés.

Pour l’occasion j’ai réalisé pour vous une vidéo d’une dédicace faite sur mon nouveau livre :

« Balade entre feu et glace » disponible dès maintenant
(Un tirage à 150 exemplaires numérotés)

Disponible sur ma boutique Etsy.
La création d’un compte sur cette plateforme de vente pour créateurs est obligatoire pour un suivi complet de votre commande, et un paiement sécurisé. Si vous souhaitez passer en direct, vous pouvez simplement envoyer un mail à contact@anadess.com (paiement par paypal ou par chèque.)

Balade entre feu et glace, le nouveau livre d’Ana Dess

Balade entre feu et glace, présenté par Rudy

Le voyage est souvent associé au temps et à l’espace : l’instant du départ, le trajet, le moment où l’on arrive, le retour.
Le voyage est obligatoirement lié à la liberté, celle du corps mais aussi de l’esprit.

La contemplation nous fait voyager, le temps n’est plus et l’espace se dématérialise.
Je marche pour me perdre, je marche pour oublier, je marche pour me retrouver. Plus je m’éloigne dans ces déserts et plus je me rapproche de ce que je suis.

Je t’ai suivi dans ces déserts, je marchais dans ton ombre. J’ai vu ce que je voulais voir, je me suis perdu comme je le souhaitais, j’ai entendu ma voix, j’ai trouvé un chemin.

L’Islande. J’ai vu la nature désolée, décors martiens, lunaires, la beauté des fjords, la puissance des cascades, le calme des landes, la noirceur de l’arctique.
Tu m’as fait voir, les êtres des légendes, les trolls, les dragons, les fantômes. Je te voyais Valkyrie, tu m’as fait marcher sur les traces des vikings. Les vibrations étaient puissantes.

Le haut Atlas, chez nos frères Berbères. Perdu pour de bon mais jamais bien longtemps. Nous avons marché avec des personnes riches des plus belles valeurs, nous avons écouté la sagesse, contemplé les étoiles. Profitez du repos après l’effort.
Je t’ai vu aventurière. Radieuse sous un soleil de plomb, entourée des gamins de villages perdus dans la montagne, tu étais admirée.

La Crète. Besoin de repos, besoin de se reconnecter. Chez l’habitant au milieu des oliviers, barrière de la langue, ce qui était tellement plaisant, les échanges étaient beaux et naturels, sourires, gestes amicaux des mains, sourires…
Je t’ai amené sous l’eau, au milieu des rochers, dans des grottes. Tu m’as suivi, un peu craintive au début… Tu ne connaissais pas cet élément. Plus tard tu te prenais pour une sirène.

Laponie finlandaise. Des marches folles avec des températures extrêmes. Des couleurs époustouflantes, le jour comme la nuit. Nous avons assisté à la fin de l’automne et le début de l’hiver. Les nuits. Le confort du chalet, le fleuve qui gelait a vu d’œil. Les rênes qui t’ont fait rêver.

Une culture passionnante qui nous a parlé à tous les deux, un calme qui résonne encore en nous. Merci d’avoir illustré cette beauté comme nous l’avons rêvé chaque jour là-haut, dans le grand Nord !

Voici comment doit s’annoncer la sortie d’un carnet de voyage illustré.
En vous faisant un peu voyager.

« Balade entre feu et glace » est le nouveau livre d’Ana Dess.

Un beau livre, des papiers choisis avec soin pour vous.
Un tirage à 150 exemplaires numérotés.

Pré-commandez votre exemplaire
« Balade entre feu et glace » dès maintenant
et recevez-le dédicacé.
Disponible sur ma boutique Etsy.
La création d’un compte sur cette plateforme de vente pour créateurs est obligatoire pour un suivi complet de votre commande, et un paiement sécurisé. Si vous souhaitez passer en direct, vous pouvez simplement envoyer un mail à contact@anadess.com (paiement par paypal ou par chèque.)

Se sentir vivre, libre

En ce moment je travaille sur un livre d’illustration jeunesse avec M. Rudy.
Auteur
de ce projet à venir, je souhaite partager avec vous un temps de poésie à 4 mains.
(Texte : M.Rudy / Illustrations : Ana Dess)

+++++++++++++++++++++++++++

Je regarde l’herbe pousser. Une sorte de coléoptère me fait bien planer, il se pose grossièrement à mes pieds, à peine atterri, il grimpe sur la plus haute brindille qui se trouve à proximité.

Il y a un peu de bise, pas de quoi me décoiffer mais suffisamment pour faire balancer l’insecte cramponné dans tous les sens.

Les oiseaux piaffent, le calme est puissant et pourtant…

Ce petit insecte se prépare à reprendre son envol quelque peu chaotique. Je ne pense pas qu’il maitrise la trajectoire, il se repose, recommence l’opération. Encore et encore, balancé et secoué par le vent, haute brindille, envol…

En observant de plus près, je trouve que les fourmis sont agitées aussi, des petites et des grosses foncent dans tous les sens. Chargées ou pas, elles ne s’arrêtent jamais.

Mon chat me surprend et entre dans mon champ de vision, il piétine au milieu du joli tableau qui se dessinait ici-bas. Il miaule, se frotte à ma jambe me demandant quelques caresses avant de repartir.

Est-ce que les fourmis ont vu ce gros machin poilu ? Pas dit.

Moi, je suis planté là. Je contemple et médite à ma façon. Les insectes aux alentours ne me remarquent pas. Sans doute suis-je une sorte d’arbre pour eux.

Le soleil brille face à moi, trois bouleaux et un tilleul sont dans mon dos. Dans mon esprit et à ce moment précis, il y a : la magie du cosmos devant et le résultat de celle-ci derrière.

Je suis donc celui qui interprète, ou plutôt celui qui est  fait de poussière stellaire et celui qui vibre, animé grâce aux conséquences.

Je suis l’Homme qui nomme, qui analyse, qui veut tout comprendre. Je suis l’animal qui s’est dressé sur ses pattes arrière, pour se tourner vers le ciel. J’ai décidé depuis peu (sur l’échelle de l’évolution) de me situer entre mon habitat et les astres. Je comprends de plus en plus la relation entre l’infiniment grand et petit. Je veux aujourd’hui voir l’invisible. Connaître les ficelles de ce tour.

Je suis l’être qui légifère, qui philosophe, qui instruit. J’éduque mais parfois (ou souvent), je conditionne, je formate. J’invente des notions, je crée la force et la faiblesse, je crée le pouvoir.

Dans cette ambivalence, je suis parfois triste car j’ai aussi créé la notion de peur. Pas la peur qui pourrait être naturelle, comme celle d’être chassé face à son prédateur (soit dit en passant correspond à l’instinct de survie). Mais la peur incompréhensible : la peur d’être jugé, la peur d’être perçu comme différent, la peur de décevoir. Alors j’ai créé des moules, des sociétés, des organisations. Avec des règles, des suggestions ou des obligations. J’ai morcelé, comprimé ou amputé la plus belle des notions que nous avons perçue des astres. La Liberté.

La liberté du coléoptère qui grimpe, qui se fait balloter, qui s’envole. La liberté de la fourmi qui opère pour une raison commune, sa survie. La liberté du soleil, détaché à des années-lumière de ses frères et sœurs mais raccordé à eux du début à la fin. Pour recommencer par un début et une fin, à l’infini. Je suis enraciné dans cette terre, elle a tout fait pour moi, puisque je suis là. Je suis connecté à l’univers, père de ma terre, il a tout fait pour moi, puisque je suis là.

Retournons à la contemplation, ne regardons plus nos créations mais admirons ce qui nous crée chaque jour.

Détournons nos regards des notions créées de toute pièce, cherchons en nous ce qui nous conduira à la liberté. Dressons nous contre ces hommes ou ces femmes qui cherchent le pouvoir pour nous imposer leur peur.

Ne pleurons pas mais, respectons les millions ou milliards de vie ôtées à cause de peureux au pouvoir.

Il paraitrait que transporter notre amour serait plus difficile qu’exprimer la colère.
Qui a décidé de cela ? Vous ?

Envol sur scarabée

Réalisée à l’aquarelle, dans la même palette de couleur que la dernière.

C’est le printemps !

Hier je voulais tester mes nouvelles couleurs d’aquarelles avec un petit dessin de printemps. Ce sont mes favorites du moment !

Voyage sous le soleil de Crète

La Crète… cette île sauvage, rocailleuse, balayée par les vents chauds, endormie sous le soleil de plomb abrite des merveilles insoupçonnées. Ce n’est pas une destination que j’ai choisie, mais pourtant, elle m’attendait.

Chaque matin c’est un festival du goût : orange, citron, figue, tomate, fêta, concombre… Du soleil en bouche, le paradis des végétariens ! Je crois que je pourrais manger des salades crétoises tous les jours de ma vie. L’huile d’olive est un délice, et je la savoure avec un morceau de pain.

Au coeur de ce petit village perché dans les champs d’oliviers, je marche seule au milieu du temps. L’Histoire côtoie le présent, des chapelles toutes blanches semblent avoir traversées les âges. Les anciens assis sur leurs chaises dehors regardent la vie. Je continue à marcher, et je finis par me perdre au milieu des oliviers.

Si majestueux, certains sont là depuis des millénaires. Leurs troncs tortueux sont marqués de rides, j’imagine alors tout ce qu’ils ont dû voir et entendre. Je pose ma couverture et me couche au pied de l’un d’eux, je ne dois pas être la première à faire la sieste sous celui-ci. C’est un instant sacré, la sieste. Tout est fermé jusqu’à 16h, le temps se suspend et j’en profite pour faire pause.

Sur la plage que j’ai choisie, galets, rochers et sables se partagent le paysage. Il existe 1001 plages en Crète et si vous choisissez avec soin, il n’y aura personne ! Je m’équipe : masque, tuba, palmes. C’est parti pour la découverte des fonds marins. Je ne fais pas 1 mètre que déjà je peux observer les poissons. L’eau est limpide. La fin de journée me révèle une cavité à la surface de l’eau. Je m’y engouffre, j’ai pied, j’enlève mon masque, je lève la tête et OH SURPRISE : des dizaines de chauves-souris dorment. Je claque des mains et je les regardent voler, quelle magie ! Un moment unique, comme un secret.

Mais que serait la Crète, berceau de l’histoire occidental sans ses sites historiques ?
J’ai traversé les Gorges de Samaria (les gorges les plus impressionnantes d’Europe), flâné dans Hania, belle cité vénitienne, parcouru les collines arides en pensant à Minos (né en Crète dans la mythologie)…
Et pour terminer j’ai visité le magnifique musée archéologique d’Heraklion, et croyez-moi il en vaut le détour !

Au delà de la chaleur du soleil, j’ai trouvé les plus beaux sourires, l’hospitalité et j’ai pu ressentir une partie de notre Histoire. Une expérience riche en émotions. Vive le raki, la pastèque et les cigales !

Stage d’illustration à la peinture acrylique

 

Je propose un stage de peinture acrylique durant les prochaines vacances scolaires :
du 26 au 28 avril = de 9h à 13h à Montseveroux (38122)
 
Découvrir l’acrylique, comment peindre une illustration ou une toile de votre choix.
Le but est d’arriver à finir un projet en 3 jours.
A partir de 7 ans, tout âge confondu = adultes et enfants
Les fournitures sont à ma charge : peinture, toile ou papier, pinceaux.
Vêtements tâchables de rigueur pour vous !
Places limitées – 100€ par personne (payable en 2 fois si besoin)
Si vous êtes intéressés ou vous avez des questions n’hésitez pas : com@anadess.com
Je vous ferais suivre le bulletin d’inscription.
Faites tourner l’information !
Mille MERCI,
Ana Dess

Collection Printemps-Eté Ana Dess

Dès aujourd’hui découvrez la Collection Printemps-Eté sur Redbubble !
Je vous propose des tee-shirts, sweats, jupes, coussins, cahiers,
tasses, sacs, posters, coques de téléphones….

C’est par ICI

Dame d’Hiver

Je vous présente la première de ma série des saisons :
Ma Dame d’hiver

Ci-dessous quelques photos des étapes de réalisations.

 

   

De l’amour

De l’amour,
de l’amour,
de l’amour
pour tous et toutes !

Récit de voyage en Finlande

Et si pendant un instant le temps s’arrêtait, et le silence nous enveloppait de sa douceur ? 

Il est 9h et dehors il fait encore nuit, pourtant la vie s’agite déjà. Je me lève et prépare le café, car en Finlande, le café c’est sacré ! Les Finlandais sont les plus gros buveurs au monde. Le soleil se réveille à peine pour éclairer la forêt enneigée. Les lumières sont extraordinaires, les palettes de couleurs de succèdent : orange, rose, bleu turquoise, jaune…

Bonnet, gants, manteau et bottes je m’équipe pour parcourir les sentiers de Laponie. Je marche dans la forêt, tout est calme, je n’entends que les bruits de mes pas et de mes pensées. L’eau parfaitement lisse reflète à merveille les arbres quand elle n’est pas gelée, le pays compte plus de 180 000 lacs. Les paysages sont apaisants, mais chut…. au détour d’un sentier voilà 5 rennes qui m’observent. Ils sont magnifiques, tous différents. Je ne bouge plus, figée dans l’espace et le temps je les regarde, l’un d’eux s’arrête, puis ils s’enfoncent dans la forêt à nouveau.

Rituel finlandais
J’ai rangé mes affaires, me voilà devant un bol de soupe bien chaude, il est 15h et le soleil se couche déjà. C’est l’heure du sauna ! Chaque maison en possède un, c’est un rituel familial, il fait parti de la salle de bain. La magie de la chaleur fait son effet, je suis complètement détendue, et je n’ai jamais eu la peau aussi douce.

Que serait la Laponie sans aurore boréale ? La chasse est ouverte ! Et croyez-moi ce n’est pas facile d’avoir toutes les conditions réunies pour en voir. Mais le ciel, complaisant, me fait l’honneur de ce spectacle. Au début je me demande si ce n’est pas une hallucination de mon esprit, ou bien un petit nuage dans le ciel… mais en quelques minutes le nuage se déploie en un grand serpent vert. Il n’y a pas de mots pour qualifier cette magie, je reste bouche bée !

Ce fût un voyage incroyable, au delà du cercle arctique se cache la bienveillance, la gentillesse, le respect, la sérénité d’une région que je n’oublierais pas. Merci, je reviendrais !

C’est les SOLDES !

Vous trouverez une rubrique SOLDES sur ma boutique avec des promos sur les livres et une série de dessin original à petits prix. 

J’espère que ça vous plaira !
https://www.etsy.com/fr/shop/AnaDessBoutique

Nuit étoilée

Ana Dess et sa loutre admire le cosmos 
10x15cm à l’aquarelle et encre de chine

Let it snow !

Bonne semaine à vous tous et toutes ! 
Le premier dessin de cette nouvelle année 2017.

Bonne année 2017

Que l’amour et la lumière illuminent nos vies. Belle année 2017 !
Ana Dess et Monsieur Rudy

 

Les 5 gagnants du tirage au sort de l’avent 2016

Les 5 gagnants ont été tirés au sort par une main innocente. Découvrez les résultats en vidéo :

Merci aux heureux élus d’envoyer par mail (contact@anadess.com) leurs coordonnées complètes pour recevoir leur dessin. Et merci à tous pour votre participation !

Joyeux Noël !

Parce qu’avant tout, Noël signifie pour moi un moment de d’amour, de lumière et pardon. C’est un moment de partage où personne ne devrait être seul, où l’humanité révèle ce qu’il y a de plus beau.
Profitez de ceux qui vous aime, et que vous aimez.

JOYEUX NOËL !

RDV demain à 18h pour les résultats du tirage au sort

Ana Dess en lutin de Noël

Le Calendrier de l’Avent se termine, et je vous remercie tous pour vos idées, vos commentaires, votre soutien….

Merci ! Vous avez été nombreux à proposer vos idées, je n’ai pas pu tout réaliser, alors un très GRAND MERCI à toutes vos propositions non réalisées ! L’année 2017 promet pleins de nouveaux dessins !

Je vous donnerais les résultats du tirage au sort dès demain.

Pour ce réveillon de noël, je vous offre une vidéo de la mise en couleur, étape par étape, de ce dessin.
Bon réveillon à vous tous !

Ana Dess en lutin de Noël pour Virginie de Stuttgart en Allemagne

 

 

Ana Dess en Rockeuse

Calendrier de l’avent #23
Ana Dess en Rockeuse pour Chris de Tignieu (38)

Ana Dess en Joie (Vice Versa)

Calendrier de l’avent #22
Ana Dess en Joie (Vice Versa) pour Emmanuelle de Strasbourg

Ana Dess en Harley Quinn (Suicide Squad)

Ana Dess en Harley Quinn (Suicide Squad) pour Timéo d’Izeaux (38)

Ana Dess en Elfe de la forêt des brumes

Calendrier de l’avent #20
Ana Dess en Elfe de la forêt des brumes pour Shanae

Ana Dess en Princesse

Calendrier de l’avent #19

Ana Dess en Princesse pour Anouk de Valence (26)

Ana Dess en SpiderGirl

Calendrier de l’avent #18
 
Ana Dess en SpiderGirl pour Mélodie d’Izeaux (38)

Ana Dess sur le thème de Woodstock

Calendrier de l’avent #17
 
Ana Dess sur le thème de Woodstock pour Mygloo

Ana Dess en paysanne

Calendrier de l’avent #16
Ana Dess en paysanne pour Rachel de Montseveroux (38)

Ana Dess colore le monde

Calendrier de l’avent #15
 
Ana Dess colore le monde pour Melo de Bourg-Argental (42)

Ana Dess en Vahiné

Ana Dess en Vahiné pour Charlize de Jarcieu

Ana Dess en Gretel

Ana Dess en Gretel pour Margot.

 

Ana Dess en Playmobil

Ana Dess en Playmobil pour Coralie d’Izeaux (38)

Ana Dess en Gaïa

Calendrier de l’avent #11
Ana Dess en Gaïa, déesse de la mythologie grecque pour Hakim de Toulon (83)

Ana Dess en Troll

Calendrier de l’avent #10
Ana Dess en Troll (dessin animé) pour Patricia de Bourdeaux (26)

Ana Dess en élément yin yang

Calendrier de l’avent #9
Ana Dess en élément yin yang entre la Terre et le Ciel pour Monique de Vernioz (38)

Ana Dess en Massaï

Ana Dess en Massaï pour J. Paul Notin à Vienne (38)

massai-web

Noël avec Ana Dess

banniere-noel

Des cadeaux pour TOUS et pour tous les budgets : 

Une BD « Ana Dess se plie en 4 » pour une amie, le très drôle « petit manuel de la torture pour les nuls » pour le grand frère, une illustration de La reine des neiges pour la petite nièce, le livre « Les déguisements d’Ana Dess » pour toute la famille, des jolies cartes pour envoyer vos voeux…

> Commandez sur ma boutique Etsy

Pour commander il faut vous inscrire, pourquoi ?
Je sais que parfois certains n’ont pas envie de faire cette démarche, mais en vous inscrivant cela me permet d’avoir un suivi de votre commande, un paiement sécurisé, et une visibilité importante pour mes créations !
J’ai choisi Etsy car c’est une plateforme de créateurs indépendants, avec des valeurs éthiques me correspondant.

 

Télécharger le catalogue des produits : Catalogue-Noel-Ana-Dess

Merci à vous, et n’hésitez pas à m’écrire un commentaire si vous avez des questions !

Ana Dess fait de la plongée

Ana Dess fait de la plongée pour Colette de Chevrier (74)

souseau-web

Ana Dess en Docteur Strange

Ana Dess en Docteur Strange pour Thomas du Texas (USA)

docteurstrange-web

Ana Dess Préhistorique

Ana Dess Préhistorique ! La première Ana Dess de l’humanité pour Thierry d’Arcachon (33)

prehistoire-web

Ana Dess chevauchant un Phoenix

Ana Dess chevauchant un Phoenix pour Rune Spirit de Montauban (82)

phoenix-web

Ana Dess en Cléopatre

Ana Dess en Cléopatre pour Karima du Point d’Ain (01)

cleopatre-web

Ana Dess en Geisha

Ana Dess en Geisha pour Séverine de Bourg-de-Thizy (69)

geisha-web

Ana Dess en Stitch

Ana Dess en Stitch pour Stéphanie de Villeurbanne (69)

stich-web

Participe au calendrier de l’Avent 2016

banniere-avent2016

Dans 24 jours c’est Noël ! Pour la troisième année je vous invite à participer au calendrier de l’avent : « Ana Dess se déguise pour vous ! »

Le concept est simple :
> Proposez-moi vos idées ! Vous rêvez de voir Ana Dess comment ?

Votre personnage préféré, fictif, réel, d’un film, d’une série, d’un livre…
Cette année je vous propose d’élargir le thème. Vous pouvez me proposer : une citation, un métier, un pays, un animal, un paysage (savane, forêt amazonienne…), un type de personnage (punk, déesse, mage, pirate, vampire…), un moment de l’histoire (Moyen-âge, Renaissance…).

> J’en choisirai 24 (priorité aux nouvelles idées)

Vous pouvez consulter les dessins des deux dernières années sur mon blog : http://www.anadess.com/blog/category/avent/

> Je les dessinerai, et vous les dévoilerai chaque jour de l’avent !

> A la fin, 5 dessins seront tirés au sort et envoyés dédicacés en cadeau de Noël. 

Alors c’est parti : Laissez un commentaire avec votre idée dès maintenant (avec votre prénom et votre ville)

Le nid douillet

Et voici le dernier dessin du voyage en Finlande, le chalet où j’ai dessiné tranquillement mes émotions et mes sentiments. Dessin que j’ai offert au gentil couple qui m’a accueilli, une très grand merci à eux de leur bienveillance.

dsc_0091-web

dsc_0020-web

Ma compagne

Chaque jour j’observais les oiseaux aller et venir, picorer les graines dans la petite maison. Une vraie danse : mésange, bouvreuil, verdier… Un vrai plaisir.
mesange-web
dsc_0087-web

Lumière

Dans l’obscurité de la nuit nait un petit serpent, qui grandit, s’étend et ondule de lumière pour finalement disparaitre à nouveau.
La magie d’une aurore boréale.
lumiere-web
dsc_0050-web